Le capitaine de l’équipe de France dames, Robin Haziza, revient sur les forces en présence avant les mondiaux de padel qui auront lieu du 15 au 20 novembre 2021. Une interview où le sélectionneur répond à toutes nos questions.

Tu as surpris par le nombre de nouvelles joueuses qui viennent se lancer dans l’équipe de France. Lucile Pothier, Fiona Ligi et Élodie Invernon. Peux tu nous expliquer le cheminement de ta pensée ? 

Tu as raison il y a des changements et je crois que ça veut aussi dire que le niveau évolue, qu’il y a de la concurrence.  Je crois que si elle est saine, cette concurrence est bénéfique pour toutes les filles et donc par ricochet pour l’équipe de France.

Ma volonté est d’avoir un véritable groupe France qui ne se limite pas à la sélection, mais bien de considérer toutes celles qui tapent à la porte, qui s’entrainent et qui performent. L’équipe de France n’appartient à personne, ça doit être l’objectif ultime pour toutes, un objectif pour lequel on se bat et s’investit.

Il y a bien évidemment une vision à long terme tout en ayant des échéances à court terme qui sont de véritables objectifs et pour lesquels j’essaie de former la meilleure équipe possible !

Sur les 3 nouvelles, on ne présente plus Fiona, elle est sur le circuit français depuis un moment. Elle a parfois raté des rendez-vous avec l’équipe de France mais elle a su se remettre en question, faire évoluer son jeu et son attitude bien accompagnée par Alain Henry, son coach. Sa jeunesse parle aussi pour elle, c’est donc logique qu’elle soit du voyage avec nous.

Élodie, elle, a eu d’excellents résultats avec Géraldine. Par séquence, elle atteint un incroyable niveau de jeu, elle a des coups de très haut niveau, progresse, s’entraine, a une très belle marge de progression. Je connais très bien son coach Yannick Maurel, on échange sur les axes de travail, pour moi c’est une sélection plus que méritée après la désillusion qu’elle a connu au stage de Marbella.

Lucile, a très peu de temps de padel joué mais fait preuve de beaucoup de maturité. Elle a une très bonne lecture du jeu, s’investit beaucoup également. Elle a fait de très belles parties avec Wendy, elle progresse vite, elle est calme et posée sur les terrains, cette expérience va lui servir car je crois beaucoup en son potentiel !

Robin haziza godallier mai capitaine marbella

On se souvient que tu nous expliquais avoir pris Wendy Barsotti à Marbella car tu voulais viser le long terme avec elle. Elle ne fait pas partie de la sélection pour le Qatar. Que s’est-il passé entre temps ?

“Wendy ne sera pas au Qatar mais elle fait partie du Groupe France, elle n’était pas loin et le sait ! On a beaucoup échangé, ce n’est pas facile à digérer mais elle fait partie de l’avenir de l’équipe de France si elle met les ingrédients pour y être. Elle sait ce que j’attends, elle n’est pas du genre à baisser les bras, comme pour Élodie à Marbella je suis confiant sur sa capacité de réaction et son envie de revenir encore plus motivée en 2022 !”

La non-sélection qui fait beaucoup parler c’est celle de Mélissa Martin, 118e joueuse au classement du WPT, 3e joueuse française sur le circuit pro.

“J’ai beaucoup discuté avec Mélissa, c’était un choix difficile vu son parcours en sélection. Elle a eu quelques soucis qui ne lui ont pas permis d’être dans les meilleures dispositions dans des moments clés de la saison, saison qui je le rappelle en France a été relativement courte.

Elle fait selon moi partie intégrante de ce groupe France, je compte sur elle pour revenir regonflée à bloc et tout casser dans les mois à venir.”

Mélissa Martin position d'attente france europe 2021

Le Portugal et la Suède ne seront pas présents pour ces mondiaux. Y-a-t-il un objectif pour le Qatar ? 

“Pas de Portugal ni de Suède, cela change forcément la face de la compétition. On aurait aimé un championnat du Monde au complet avec les meilleures équipes mais cela nous permet d’être tête de série n°4 du tournoi.

L’Espagne et l’Argentine sont hors compétition, l’Italie a 6 joueuses qui jouent le WPT, ce sont logiquement les favorites aux 3 premières places. Pour autant, je ne m’interdis pas d’y croire, si on y va c’est pour finir le plus haut possible !

Je crois beaucoup en mon équipe, on a du potentiel et le collectif sublime les partitions individuelles, on l’a vu a Marbella…

Alix et Léa sont dans une forme incroyable, Élodie et Charlotte ont fait un très beau P2000, Amélie et Mai sont toujours très performantes en équipe de France et Fiona et Lucile vont amener toute leur fraicheur et leur envie pour être les plus performantes possible.

Des combinaisons ? Elles sont nombreuses, à Marbella on avait un peu surpris notre monde et cela avait plutôt bien marché. Cette fois nous aurons moins de temps pour nous préparer mais la compétition est longue, on a de vraies forces vives et de belles capacités d’adaptation.

Pour le tournoi Open voici les équipes qui seront inscrites :

  • Alix – Léa
  • Amélie – Mai
  • Charlotte – Élodie
  • Fiona – Lucile”

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.