Padel BusinessACTUALITÉS

Place des fédérations dans ces nouvelles pratiques

Comme la plupart des systèmes et institutions, les fédérations connaissent des cycles et cherchent à se renouveler. La société actuelle se lasse rapidement, et on l’apparente désormais à une société de « surconsommation ». Ainsi, les fédérations sportives doivent désormais s’adapter à ce fait pour stabiliser leur activité et leur nombre de licenciés, voire l’augmenter.

Cependant il n’est pas toujours simple pour une fédération de se diversifier avec une nouvelle pratique. Elle se heurte parfois aux mentalités des pratiquants, ou bien même au secteur privé qui a parfois pris un temps d’avance et a de ce fait, beaucoup de pouvoir. Mais parfois, elle arrive à « surfer » sur ces « mentalités » ; dans la revue #534 « Sport stratégies[1] », l’historien Paul Dietschy met en avant le fait que « Dans nos sociétés de plus en plus individualiste, il est plus simple de trouver cinq coéquipiers que onze ». Ainsi, certaines pratiques sont plus simples à être adoptées que d’autres pour certaines fédérations. Par exemple, le futsal et le football indoor bénéficient très largement de ce changement de mentalité et de cet « individualisme » de la société actuelle.

Devenir MEMBRE PADEL MAGAZINE

Enfin, parfois la pratique prend trop d’ampleur pour la fédération. On peut prendre comme exemple le squash qui avait été pris en main par la Fédération Française de tennis en 1975. Le site de la Fédération de squash[2] nous explique que 5 ans plus tard, la fédération de « Squash-raquettes » a été créé pour donner lieu à la « Fédération Française de squash » en 1989. Avant 1980, la Fédération de tennis avait reçu délégation de pouvoir pour « organiser les compétitions sportives à l’issue desquelles sont délivrés les titres internationaux, nationaux, régionaux et départementaux » et de « procéder aux sélections correspondantes et proposer l’inscription de sportifs sur les listes des athlètes de haut niveau ». Finalement, une fédération propre au squash s’est créée et a repris le pouvoir sur ces compétitions et sélections d’athlètes de haut niveau. Ainsi, on peut comprendre qu’une pratique n’est pas figée dans le temps et évolue.

[1] RIDEAU Frederic, Art. cité, page 2

7http://www.ffsquash.com/fr/ff-squash/la-federation/presentation/presentation-generale-federation-francaise-squash.html, le 12/06/2018

Sur le même sujet:

Pierre Lemonnier

Pierre a fait des études de STAPS, et a validé un master en management du sport, après avoir étudié à Reims, Francfort et Lille. J'ai découvert le padel en 2014 pendant mon année Erasmus à Francfort grâce à une amie espagnole. Bon sang, que c'est bon le padel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
X
X
Lire les articles précédents :
Les profs de tennis pour le padel ?

Les professeurs de tennis seraient désormais pour l’intégration du padel au sein du club dans lequel ils enseignent le tennis pour aller à l’encontre d’une lassitude de faire la même...

Origine des nouvelles pratiques sportives

Les sociétés ont connu au cours des siècles des changements dans leurs habitudes de vie et de consommation. Le sport n’a pas échappé à ces changements. Des pratiques disparaissent dans...

Le padel dans le secteur privé

Dans un contexte dans lequel la Fédération met des moyens en place pour développer une pratique (le padel) qui est jusqu’à maintenant majoritairement présente dans le secteur privé, il est...

Fermer