Arnaud Di Pasquale, le directeur en charge de la mission padel au sein de la FFT, revient sur les objectifs sportifs de la France à deux semaines des Mondiaux de Dubaï 2022.

Qui pour concurrencer l’Espagne et l’Argentine ?

Je ne pense pas qu’aujourd’hui d’autres pays puissent vraiment concurrencer l’Espagne et l’Argentine. A mon avis, cela va prendre du temps pour réduire l’écart avec ces deux nations.

On voit que de nombreux pays se mettent au padel, mais il va falloir au moins une génération d’entraînement pour rattraper le retard. Peut-être que les jeunes d’aujourd’hui pourront dans quelques années venir bouleverser la hiérarchie mondiale. Mais cela va prendre au moins cinq à dix ans pour se rapprocher des meilleurs. D’autant qu’aux Championnats du Monde, au vu de la formule, il faut avoir une équipe homogène, avec au moins six joueurs d’un bon niveau pour pouvoir prétendre à une médaille. C’est la formation qui permettra aux outsiders, dont fait partie la France, d’aligner des équipes toujours plus compétitives.

Joie victoire espagne champions du monde lebron paquito galan qatar
Les Espagnols et leurs stars planétaires

Quels sont les objectifs pour le Mondial qui débute à Dubaï dans deux semaines ?

Les objectifs dépendront forcément des tableaux. Peut-on prétendre aller chercher un podium ? Cela sera quoi qu’il arrive difficile, mais pas impossible. Derrière l’Espagne et l’Argentine, nous sommes proches de plusieurs nations. Chez les messieurs, le Brésil semble avoir un temps d’avance, nous sommes juste derrière avec l’Italie, le Portugal, le Paraguay… Chez les filles, il y aussi des nations très homogènes avec lesquelles la lutte s’annonce acharnée pour une médaille. Il n’y a pas de sécurité, on fait partie des poursuivants, on a des joueurs qui progressent, on va batailler ferme avec plusieurs autres pays.

Les Françaises n’étaient pas passées loin de la médaille au Qatar, l’an dernier.

Des objectifs sur le long terme

Les objectifs pour ce Championnat du monde, c’est donc de donner le maximum lors de la compétition. Nous sommes convaincus que les joueurs qui seront sélectionnés se battront pour réaliser le meilleur résultat possible.

Finalement, nos objectifs sont sur le plus long terme, il s’agit de construire le padel de demain. Dans cinq ans, nous verrons dans quel état sera le haut niveau du padel français. C’est tout l’objet de la politique sportive qui doit être construite, et c’est un sujet que l’on prend très sérieusement.

Xan est un fan de padel. Mais aussi de rugby ! Et ses posts sont tout aussi punchy. Entraîneur physique de plusieurs joueurs de padel, il déniche des posts atypiques ou traite de sujets d’actualité. Il vous donne également quelques conseils pour développer votre physique pour le padel. Clairement, il impose son style offensif comme sur le terrain de padel !