Nous sommes tous d´accord pour dire que le padel se joue et doit se jouer en double. Mais dans certains clubs on peut trouver des pistes individuelles. Serait-ce un bon complément ?

Bon, du padel c´est du padel, que ce soit en simple ou en double, nous avons des vitres, les mêmes règles, les mêmes balles, palas… mais la piste est plus étroite en simple.

Alors nous n´allons pas polémiquer sur le fait ou non de réglementer voire autoriser les compétitions en simple, mais une chose est sûre c´est que les matchs en 1 contre 1 sont une bonne alternative. Pourquoi ?

Tout d´abord, pour un club c´est une valeur ajoutée, et la possibilité de combler un espace vide. Ensuite pour les joueurs de tennis ou de squash, cela permet une première adaptation. Jouer avec les vitres, s´adapter aux rebonds, ne s´en prendre qu´à soi-même au lieu de jeter la pierre à son partenaire sont des arguments positifs pour une transition tennis/squash – padel.

Enfin, est-ce que le fait de jouer en single ne nous oblige pas à être plus régulier, méthodique dans la construction du point, patient en cherchant à déplacer l´adversaire, à devenir joueur de droite mais aussi de gauche en apprenant des rebonds ou sorties de vitres latérales ?

Le padel en simple est très certainement un bon apprentissage pour la mise en place du jeu, la recherche de précision, le contrôle sur la balle, et surtout des attaques programmées et non avec de grandes frappes sans aucun sens.

Afin de vous inviter à tester le padel single si ce n´est pas encore fait, regardez cette vidéo de 2 joueurs de niveau intermédiaire qui prennent grand plaisir avec des points à rallonge.

Courts

Et vous seriez-vous intéressé aussi par du padel en 1vs1?

Publiée par Le Padel sur Dimanche 16 août 2020

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.