Cartri se considère depuis des années comme une marque humaine, qui protège et accompagne ses joueurs comme s´ils étaient ses propres enfants. Les jumelles Rodriguez en font partie.

Voici maintenant 4 années que les chemins des jumelles Rodriguez et de Cartri se sont croisés. Des années de travail, d’efforts, pour les porter au plus haut, devenant des pièces maitresses du Team Cartri sur et en dehors des pistes de padel.

Antonio Rodriguez Priscila Eunice Rodriguez

Priscila et Eunice, depuis leurs débuts sur le circuit des mineurs espagnols, n´ont cessé de progresser. Des matchs à grande tension qui ont été appuyés et soutenus par la grande soeur Nayara. Aujourd´hui est venue l´heure d´entrer dans la cour des grands, Cartri tenait à présenter cette famille, ce clan Rodriguez, si particulier.

Comment ont-elles connu ce sport ?

Le père, Jesus, nous raconte : « Nous possédons une maison proche de la mer, et dans la résidence, il y a 4 pistes de padel. Lorsque les jumelles étaient petites, nous passions des heures à regarder nos voisins jouer et nous disions, en plaisantant, que lorsqu´elles seraient plus grandes et qu´elles pourraient aller seules à la piscine, nous (les parents), nous pourrions aller jouer des matchs. C´est ainsi qu´est née notre relation avec ce sport et nos voisins.« 

Lorsque les filles ont débuté l´école, Yolanda et Jesus ont pris des cours dès les premières heures de la journée.

Ce sport est devenu une partie de leur vie. Entrainements le matin, matchs l´après-midi avec toute la famille présente autour des pistes. Et forcément un jour, après la grande sœur Nayara, les jumelles ont empoigné la pala.

Petit à petit, le désir de réaliser des tournois apparait. Les 3 filles deviennent des licenciées de la Fédération Espagnole de Padel, et les compétitions s’enchaînent avec des entrainements spécifiques. Les week-end qui étaient jusqu´à présent dédiés au temps passé en famille sont devenu comme les autres jours de la semaine… padel !

Une famille 100% padel

Les compétitions, tournois, championnats demandent une vrai logistique. Et cette famille a su s´organiser. Le papa s´occupe du classement, des tournois, d´organiser les dates, les déplacements et les voyages, la maman s´occupe des sponsors, des hôtels, des valises et du suivi avec les moniteurs, et la grande sœur suit comme coach.

Le rôle des parents dans tout ça ?

Jesus et Yolanda répondent simplement. « L´important c´est que nos enfants s´amusent, mais à certains moments, l´équilibre n´est pas si simple à trouver. On apprend avec le temps. Au début tout est beau mais lorsque l´esprit de compétiton apparait, c´est là qu´il faut tempérer les sentiments. Être en dehors de la piste et donner des conseils c´est facile, mais on se rend compte qu´au lieu de les aider, on les met sous pression. Mais certains matchs ont été gagnés par la pression exercée par Jesus. Difficile à gérer.« 

Il n´y a pas de miracle. Être constant, motiver ses troupes et garder ce bloc familial est certainement la meilleure recette pour le bien être des enfants.

Et les jumelles alors ?

Priscila et Eunice ont encore beaucoup de chemin à parcourir. Ces filles qui n´ont pas de passé padel dans la famille doivent chaque jour lutter pour être les meilleures. Cela passe par la passion pour le sport, mais aussi par le sacrifice. Tous les jours préparation physique et entrainement sur la piste en plus des obligations journalières. Les vacances et les relations entre amis doivent être mises entre parenthèses pour accéder au haut niveau, le rêve de ces deux jumelles.

Cartri sera toujours présent pour accompagner, encourager et guider les jumelles et la famille Rodriguez. Une grande famille du padel.

Soeurs Rodriguez padel Cartri