A l´heure où nos jeunes joueurs français se qualifient pour les mondiaux, il semblait important de faire un clin d´oeil à tous ces jeunes joueurs et leurs parents pour parler de leur formation. Et qui mieux que Nito Brea. Dans son livre intitulé “sentido común” (sens commun) il aborde cette phase de l´apprentissage… qui est à prendre avec précautions.

Planifier les entrainements des plus jeunes aujourd´hui servira à leur rendement futur. Il faut se rendre compte que la plupart des athlètes de haut niveau, surtout sur des sports de raquette, comme l´est le padel, nécessite une certaine technique. On retrouvera souvent des joueurs fils ou fille de moniteur de padel, qui auront appris la meilleure technique possible dès leur plus jeune âge. Cette technique, si elle est facile a inculquer aux jeunes, l´est beaucoup moins pour des joueurs plus âgés, d´où l´importance de s´attarder sur la technique dans les écoles de “baby” padel.

Les enfants sont surprenants. Certains semblent désintéressés, d´autres sont malades (cf Alex Ruiz), mais ce ne veut pas dire que ces joueurs ne seront pas les étoiles de demain. Et si ce n´est pas au padel, ce pourra être dans un autre sport, l´important est de leur avoir transmis quelque chose de primordial… le travail. Penser défis et non résultats est la première clé, et que chaque défaite soit un tremplin sur lequel rebondir, apprendre, travailler, s´améliorer pour accepter de nouveaux défis.

Dire “j´ai gagné” a peu de sens si on n´est pas capable d´expliquer pourquoi on a gagné. Des gestes techniques mis en pratique ou une bonne tactique de jeu appliquée voire modifiée durant le match est signe de maturité.

Nous apprenons beaucoup plus vite de nos échecs que de nos victoires. Les échecs nous font comprendre que nous avons encore beaucoup à apprendre. Nous souhaitons tous gagner, mais que ce soit fait en passant par le meilleur chemin.

Le désir de victoire rapide ne vient pas forcément des jeunes eux-mêmes mais de leurs parents ou professeurs. Ce désir de bons résultats “rapides” se paiera cher dans le processus de formation à long terme. Comme le dit Nito Brea : “Les recettes magiques et les chemins les plus courts sont le pain pour aujourd´hui mais la faim pour demain”.

Chez les jeunes où la technique apprise n´est pas parfaite mais efficace, allez leur demander de la modifier ? Ce va être quasiment impossible car, dans leur catégorie, ils gagnent tout. Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne penseront-t-ils. Mais le jour où ils changeront de catégorie, joueront contre des joueurs plus âgés, plus rapides, plus puissants, ils se rendront compte qu´ils sont moins efficace qu´autrefois.

Et comment gérer ? En se disant qu´il faut qu´ils prennent le rythme, qu´il faut travailler leur mental ou leur compétitivité, alors que souvent ce sont des problèmes techniques qui n´ont pas été détectés ou pas corrigés sufisamment tôt. Seuls le travail et la compréhension de l´enfant et de la famille permettra de continuer l´apprentissage.

Source et extrait du Livre de Nito Brea “Sentido Común” : http://sentidocomun.nitobreapadel.com/

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.