Aussi fou que cela puisse paraître, Juan Tello a remporté ce dimanche seulement son deuxième titre en carrière sur les Opens et Masters du World Padel Tour.

Plus dingue encore, l’Argentin disputait sa première finale hier puisqu’en décembre 2020, date de son premier titre, lui et Federico Chingotto avaient bénéficié du forfait de…Paquito Navarro et Pablo Lima, deux joueurs qui étaient sur la piste hier à Mexico !

Tello/Navarro : la plus efficace des nouvelles paires

“El Gato” aura donc dû attendre quasiment deux ans avant de soulever un autre trophée sur le WPT. Hasard ou pas, c’est après seulement un mois de collaboration avec Paquito Navarro que ce succès sera arrivé.

Certes, les meilleures paires de la saison n’étaient pas là. En effet, Lebron/Galan et Belasteguin/Coello ont dû déclarer forfait, tandis que Sanyo et Tapia, dans le dur depuis quelques semaines, se sont inclinés dès les huitièmes.

Néanmoins, les joueurs de Martin Etchegaray ont dû vaincre de belles équipes pour soulever le trophée. Ils se sont d’abord imposés en quart face à l’ancien coéquipier de Navarro, Di Nenno, et son partenaire Nieto puis en demi face à l’ex partenaire de Tello cette fois, Chingotto, et Javi Garrido. Autrement dit, ils ont été sur ce tournoi la paire la plus efficace parmi celles formées récemment.

Un mental à toute épreuve

En finale, c’est Franco Stupaczuk/Pablo Lima, l’une des paires les plus solides de la saison, qui se présentait face à Paquito et Juan. Et dans ce match accroché, les joueurs de Martin Etchegaray ont pu s’imposer en ne se procurant qu’une seule balle de break sur toute la rencontre ! Le tout en remportant sept points de moins que leurs adversaires sur la rencontre.

En quart de finale, ils avaient déjà souffert face à Di Nenno et Nieto, sauvant six balles de set dans la première manche et remontant un 5/1 ! Face à Chingotto et Garrido, ils ont également été malmenés par séquences, mais là encore, ils se sont montrés plus efficaces dans les moments chauds !

Au final, si Paquito est pour le moment moins à l’aise que Federico Chingotto à droite, l’Andalou a apporté un vent de fraîcheur à Tello, qui a semblé s’amuser sur la piste, et a fait très mal à ses adversaires avec sa puissance aérienne notamment. Reste à savoir si cette association va durer dans le temps, et si l’Argentin devra encore attendre deux ans avant de remporter une nouvelle compétition !

Xan est un fan de padel. Mais aussi de rugby ! Et ses posts sont tout aussi punchy. Entraîneur physique de plusieurs joueurs de padel, il déniche des posts atypiques ou traite de sujets d’actualité. Il vous donne également quelques conseils pour développer votre physique pour le padel. Clairement, il impose son style offensif comme sur le terrain de padel !