Jérome Inzerillo est passé au micro de Padel Magazine à l’occasion du P2000 des Pyramides. Avec Andrés Britos, il est arrivé jusqu’en demi-finale du P2000.

LLL: Quelles sont tes impressions sur le match et sur tout votre parcours ?

JI: On a très bien joué sur le tournoi. C’était la première fois qu’on jouait ensemble avec Andrés. On a trouvé une super complicité, et j’ai rencontré un super joueur qui m’a beaucoup appris sur ce tournoi. On s’arrête en demi-finale contre une super paire (Jeremy Scatena et Benjamin Tison). Un match très dur, bravo à eux. On va s’entrainer dur pour essayer de revenir plus fort, et de les battre.

LLL: On a vu une belle alchimie sur le court. Pourrait-on te revoir prochainement avec Andrés Britos ?

JI: Je l’espère. Je n’avais pas trouvé de partenaire français, alors j’ai eu la chance de jouer avec lui. On a la chance de le voir en France, donc j’espère jouer encore beaucoup de matchs avec lui.

LLL: Quelles sont les prochains tournois auxquels tu vas participer ?

JI: On va essayer de faire le tournoi de Lille. Après je sais qu’il y en a un autre à Paris. J’espère qu’Andrés pourra revenir. Sinon, je chercherai un autre joueur qui veuille bien jouer avec moi !

LLL: Comment te paraît le club des Pyramides et ses infrastructures ?

JI: Pour moi, il fait parti des plus beaux clubs en France, avec sept terrains pratiquement neufs et une structure semi-couverte. J’espère voir venir des courts couverts pour jouer tout au long de l’année. Dans un cadre comme celui-ci, on n’a pas de quoi se plaindre.

LLL: Comment s’est passé le confinement et le retour à la compétition pour toi ?

JI: Ça fait plaisir d’être de retour sur le court. Pendant le confinement j’ai essayé de m’entrainer physiquement et aussi de souffler un peu car le début de saison avait été un peu dur. On revient en force en espérant que l’année se déroule mieux que la précédente.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.