A la uneACTUALITÉSL'INFO EN PLUSPolitiqueFFT

Faut-il modifier le barème des tournois de padel ?

La FFT a mis à jour un nouveau barème de points pour les tournois de padel. Polémique.

Actualité oblige, pour le 1er article de cette nouvelle rubrique “les enquêtes du couteau suisse” par Line Meites. Elle revient sur les nouvelles propositions de la Fédération Française de Tennis pour la rentrée concernant le nouveau barème de points en fonction des catégories de tournois de padel. Vous allez voir, un thème particulièrement brulant.

Résumé de la polémique

Petit résumé pour ceux qui découvrent le problème. Le Padel est sous le giron de FFT depuis 2014. De nombreuses évolutions ont eu lieu depuis : créations, homologations et charte pour organiser des tournois en France. Ainsi qu’un système de classement.

4 catégories de tournois existent pour l’instant : P100, P250, P500 et P1000. A l’image de ce que l’ATP fait, chaque catégorie de tournois correspond à un nombre de points attribués à l’équipe vainqueur, ainsi que le prize money minimum à distribuer dans le tableau final.

Par exemple pour un P500, chaque vainqueur obtient 500 points; 500€ minimum sont distribués entre les joueurs (en général jusqu’aux 1/4).

Suivant la catégorie de tournoi, mais également suivant le nombre d’équipes inscrites et le tour où l’on perd, le nombre de points attribués aux joueurs diffère. Ceux sont les résultats des 10 meilleurs tournois sur les 12 derniers mois qui sont pris en compte pour établir le classement français.

Pourquoi les barèmes mis à jour

Au début de l’été, après plusieurs réunions, la Commission Fédérale a validé un certain nombre de propositions visant à promouvoir toutes les catégories de tournois et les joueurs de tous niveaux.

En effet, jusqu’à maintenant, d’une part les joueuses et joueurs préfèrent de plus en plus prendre le risque de perdre au 1er tournoi d’un P1000, plutôt que de prendre le risque d’aller au moins en finale d’un P500… Pourquoi ? Les points (explications en-dessous).

D’autre part, on a vu fleurir, certains week-end, plusieurs P500 (et/ou P1000), qui ont permis à des joueurs locaux de tirer leur épingle du jeu et de prendre beaucoup de points… pendant que les meilleurs étaient pris ailleurs au même moment et même endroit.

A titre d’exemple :

  • en 2018 :
    – perdre en 1/8 d’un P1000 rapportait entre 300-550 points (suivant nb inscrits)
    – perdre en 1/8 d’un P 500 : 75-290 points
    – perdre en 1/2 d’un P1000 : 650-800 points
    – perdre en 1/2 d’un P500 : 250-400 points

 

  • En 2019 :
    – perdre en 1/8 d’un P1000 : 90-160 points (suivant le résultat des .matchs de classement)
    – perdre en 1/8 d’un P500 : 45-80 points
    – perdre en 1/2 d’un P1000 : 360 ou 460 points (3ème et 4ème places)
    – perdre en 1/2 d’un P500 : 180 ou 230 points.

Une levée de boucliers des “tops joueurs”

On peut constater les énormes différences et évolutions entre 2018 et 2019. Les tournois de padel (autre que P1000) ont été en général de plus en plus abandonné par les joueurs de tous niveaux et même de joueurs débutants qui préféraient jouer des P1000.

On voyait également des clubs se plaindre puisque lorsqu’un club proposait un P250, le voisin surenchérissait avec un P500, voyant ainsi ses propres joueurs locaux se diriger vers le plus offrant… La FFT a donc réagi.

Mais avec la nouvelle réglementation de la FFT, nous avons vu une levée de boucliers de la part des joueurs.

Surtout que la FFT prévoit de sortir les classements de septembre avec les barèmes 2019… et donc revenir sur les 10 derniers meilleurs résultats ! Cela risque de changer beaucoup de choses au sein de la hiérarchie française…

Les solutions de Nicolas Trancart et du groupe de joueurs

Nicolas Trancart (joueur de Toulouse) a écrit un mail aux joueurs, après discussions avec plusieurs, pour proposer des solutions. Voici les propositions formulées :

  • Modification du barème des P1000 : 350 points en 1/8; 500 en 1/4; 650 en 1/2; 800 en finale et 1000 aux vainqueurs. Avec ce barème, les joueurs perdant en 8ème ne sont plus protégés car il y aura moins de points que sur un p500. Pour avoir 500 points ou plus, il faudra, au minimum, aller en 1/4.
  • En 2019, Limiter à 18 le nombre de P1000.
  • Limiter à un P500 par week-end au maximum sur le sol français. NB : Cela concerne principalement les hommes. Les femmes ont beaucoup moins de tournois proposés, et encore moins de P1000 ( 2 tiers de moins environ) !
  • Pour les P500, possible d’autoriser 2 x P500 un même week-end, avec une distance géographique minimum à respecter.
  • Si les P2000 sont crées, limiter leur nombre à 6/an, en privilégiant le qualitatif pour les joueurs et joueuses.NB : même si je pense qu’on aura pas beaucoup de P2000 d’organisés, pour nous, les filles…
  • Harmoniser et communiquer en début d’année sur les dates des championnats régionaux et championnat de France, pour éviter que 2 gros événements se chevauchent sur un même week-end (National Padel Cup, My Padel Tour, Head Padel Open, Padel Infinity…).
  • Enfin, en plus d’interdire aux joueurs du Top 100 de participer aux P100 et P250, les joueurs proposent d’interdire à ceux classés après la 800e place de participer aux P1000… Pour que le tournois soient plus homogènes dès les 1er tours. NB : vers une esquisse de séries comme au tennis ?

Sur ce dernier élément, on pense que la Fédération Française de Tennis commet une erreur d’interdire aux joueurs de participer à des catégories de tournois de padel. Elle doit absolument raisonner en terme de poids par équipe et non en fonction d’un classement individuel.

Par exemple, pour un P100 ou un P250, on pourrait voir le millième joueur français jouer avec le 10e français. Pourquoi pas ? ça permettrait en outre au prof du club de participer au tournoi de son club…

Qu’en pensez-vous ? Des idées ?

Réagissez,,, Débattez… Restez fair-play 🙂

Tags

Line Meites

Line Meites est l'une des meilleures joueuses françaises de padel. C'est la voix de vos live sur Padel Magazine. Mais pas seulement, elle anime également la chronique "Les enquêtes du couteau suisse". Tous les mois, elle reviendra sur une polémique ou un thème qui lui tient à coeur.

6 Commentaires

  1. Je n’ai pas trop d’avis sur la réforme car elle ne concerne que les mieux classés dont je ne fais pas partie.

    En revanche je trouve le système de classement super mal foutu et je pense qu’il va aller en se degradant:

    D’après mon expérience (une dizaine de tournois), le niveau n’est pas très différent entre les p250 et les p500 (voire meme les p100) et en faisant la même perf sur le terrain on va gagner des points du simple au double.

    Quaand on débute les tournois, les tableaux sont faits de telle façon que l’on se prend les meilleurs et donc on perd et donc on ne marque pas de points et donc on reste en queue de classement et on se reprend les meilleurs au tournoi d’après. Et donc
    Ceux qui ont commencé depuis longtemps sont tres avantages
    Cela va s’accentuer car de plus en plus de joueurs vont demarrer
    J’hésite maintenant à jouer avec un copain qui débute en tournoi car je sais qu’avec son classement nous ne pourrons pas faire de points (j’ai fait 4 tournois comme ça)
    Au final le classement ne reflète pas les niveaux (jusqua 200/400eme je dirais soit 90% des classés) et le nombre de tournois nécessaire à atteindre un classement reflétant son niveau me parait trop grand et cela va s’accentuer avec le nombre de joueurs.

    Des tableaux progressifs et une récompense de la performance par rapport à ceux que l’on bat (et pas ou l’on finit dans dans le tournoi ni l’importance du tournoi) seraient les bienvenus

    L’ouverture des assimilations grâce au classement du tennis est une bonne chose. Ce cut de 2/6 m’aurait beaucoup aidé l’an passé! Il faudrait néanmoins l’ouvrir d’avantage au moins jusqu’à 15/2 (classement pour pouvoir prétendre au de au tennis et donc pouvoir enseigner le padel! Cela fait un peu tache que le prof de padel soit classé 4000eme!)

    1. Salut Xavier, ta remarque est pertinente. Je ne sais pas de quelle année tu es, mais ma génération a connu le fait que « les contres » était comptabilisées (oui je suis vieille). C’est un peu l’idée que tu défends si j’ai bien compris. De beaux casse-têtes à venir pr les JA (juge arbitre pr les novices) 🙂
      C’est un effet, à mon sens, une idée intéressante (même au tennis, entre nous)… une idée à (re-)proposer maybe ? A tester sur des « petits tournois » pr voir si ça fonctionne déjà ?
      Line

      1. Hello,
        Oui malheureusement je suis vieux et j’ai connu les contres. Mais contrairement à beaucoup je trouve que c’est bien de les avoir virés. Je n’ai donc pas envie de les voir au padel, c’est trop anxiogène et en mettant cela en place il y aurait des bagarres dans les paires après les défaites!

        Au contraire, je voudrais récompenser les perfs plutôt que le rang dans le tournoi et l’importance du tournoi. Cela permettrait d’avoir des classements correspondant au niveau des joueurs et de converger rapidement vers son niveau de jeu.

        1. C’est une bonne idée. Maintenant il faut réfléchir comment il est possible de récompenser les perfs… pas simple. On peut déjà faire remonter l’info et soumettre l’idée pr le futur !

  2. -Barème de points
    C’est normal à mon sens de renforcer l’attrait des plus petits tournois et de recompenser la victoire qui n’est jamais totalement acquise même avec un classement supérieur aux autres. Donc donner autant de points à 1/8 finaliste de P1000 (qui dans certains cas n’aura joué qu’un match) qu’un vainqueur de P500 (qui gagne au moins 4 matches) était une aberration. Donner 500 points pour le 5eme d’un P1000 (qui aura donc remporté 2 matches de classement plus au moins un autre match) serait plutôt assez juste et permettrait aussi d’attirer les meilleurs vers les P500.

    – Raisonner en poids d’équipe
    Je ne pratique pas le padel depuis très longtemps mais en tant que passionné j’ai pu observer que le niveau d’une équipe est proche du niveau du joueur le plus faible. Pourquoi ? Parce qu’au padel, contrairement au tennis qui peut se jouer en 2 coups de raquette (voire 1), la patience est le maître mot et le joueur le plus faible d’une paire commettra généralement une erreur décisive avant son partenaire. Il est donc fréquent de voir une paire classée 50/350 perdre contre une paire 200/200. C’est la raison pour laquelle on doit absolument raisonner sur le poids d’une paire plutôt que sur le classement d’un joueur pour lui interdire ou autoriser l’accès aux tournois. On le fait bien en plus pour déterminer les têtes de série.

    1. Bj Alexandre, je suis entièrement d’accord avec toi concernant ta remarque sur le poids des équipes. C’est pr ça qu’il serait peut-être bien que la FFT réfléchisse à un poids minimum d’équipe pour les tournois… ça règlerai certains problèmes je pense. Et comme le dit Francki, permettrait au prof des clubs de participer avec des élèves à certains « petits » tournois…
      Quant à l’autre remarque, oui on espère que la FFT va revenir sur tout ça et faire qq chose de plus cohérent… pour tous !
      Line

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X