Nous avons interviewé Bastien Blanqué, 116ème joueur au classement du World Padel Tour. Il revient sur son actualité très chargée en termes de compétitions et sur son changement d’entraîneur !

“Aider Thomas à progresser”

Padel Magazine : Peux-tu nous parler des deux tournois que tu as réalisés avec Thomas Leygue sur le World Padel Tour ? Quel est ton rôle dans cette paire?

Bastien Blanqué : “Je me sens très bien malgré les résultats moyens sur le WPT en ce début de saison. Je bosse bien, je suis content de mon niveau de jeu à l’entrainement, de ma condition physique. Mentalement je me sens bien, je dois être patient et les résultats viendront.
Avec Thomas, c’est un projet diffèrent de ce que j’ai connu avant. On propose aussi un jeu diffèrent, plus moderne, peux-être un peu moins structuré qu’avant si je compare mais beaucoup plus offensif, aérien et dynamique.
Mon rôle est d’aider Thomas à progresser, il est talentueux, il a du potentiel, il doit apprendre et progresser, on discute beaucoup, on s’entend extrêmement bien.
Nous avons fait un très bon FIP à Jaen en gagnant 3 matchs et un ayant un très bon niveau de jeu tout au long de la compétition.
En revanche, le premier match sur le WPT avec Thomas a été complique. Il a eu énormément de pression, c’est normal premier WPT avec un nouveau projet, le premier match a été moyen par manque de relâchement.
La semaine dernière sur le deuxième WPT c’était beaucoup mieux, on était tous les deux bien relâchés et on fait un très bon premier match avec une victoire. Derrière ça on s’incline contre Garcia/Vera, ils ont vraiment très bien joué donc il n’y a pas grand chose à dire, on doit continuer à apprendre et progresser ensemble.”

Un nouveau groupe d’entraînement

Padel Magazine : Ton actualité personnelle a énormément évolué puisque c’est terminé avec Ramiro Choya. Comment s’est passée cette séparation avec ton “coach de cœur” ? Avec qui t’entraînes-tu désormais ?

Bastien Blanqué : “Oui avec Ramiro on a décidé d’arrêter pour le moment notre collaboration, on avait pourtant commencé la saison ensemble et avec Thomas aussi. Derrière ça il n’avait plus envie de prendre le temps ni l’énergie pour repartir dans un projet avec un groupe d’entrainement comme les années d’avant avec Paquito Navarro, Alex Ruiz, Pedro Alonso, nous etc. On en a discuté, j’ai été très triste d’arrêter le projet avec Choya car c’est un deuxième papa pour moi, il compte énormément car je ne serais pas là sans lui aujourd’hui.

Il fallait en tirer les points positifs et les opportunité donc on a intégré avec Thomas l’académie StarVie (CARStarVie) avec comme entraineur Juanjo Gutierrez, Gaston Malacalza et Gerardo Derito. Nous sommes une trentaine de joueurs et joueuses, on s’entraine tous les matins à 10h au VITA10 (NDLR : à Boadilla Del Monte, à côté de Madrid). Nous avons dans le groupe des joueurs comme Javi Ruiz, Uri Botello, Cok Nieto, Tito Allemandi, Bea Gonzalez, Javi Rico et j’en passe.

Tout se passe super bien pour nous, on a été super bien accueillis, un groupe très dynamique avec des super coachs !”

Sélectionné pour représenter l’Europe !

Padel Magazine : Tu as été sélectionné pour l’America vs Europe qui aura lieu en Suède. Comment as-tu été sélectionné ? Un joueur avec qui tu aimerais partager la piste en particulier ? Des joueurs que tu rêverais d’affronter ?

Bastien Blanqué : “Je suis très content et fier de cette sélection. Cet évènement exceptionnel aurait dû avoir lieu l’année dernière mais il a été reporté en raison du Covid.
Il aura lieu à Bastadn en Suède, fin juillet. La compétition sera dingue avec un système Ryder Cup au golf ou Laver Cup au tennis, une équipe Amérique contre une équipe Europe.

Pour la sélection, c’est Lisandro Borges qui est l’organisateur et qui a sélectionné les joueurs et les capitaines. Ramiro un jour m’appelle et me dit que Lisandro cherche un joueur de gauche pour terminer l’équipe. Ça sera soit un joueur Francais, Italien ou Portugais. Ramiro a proposé plusieurs joueurs dont moi et quelques jours plus tard j’ai été surpris de recevoir un appel d’un numéro Argentin. C’était Lisandro Borges qui m’invitait à cet événement. Bien entendu j’ai dit oui tout de suite, j’étais super heureux. Ce sera une expérience dingue. Je vais beaucoup apprendre.

Je ne sais pas encore si je vais jouer beaucoup de match vu le plateau !
Le rêve serait de jouer contre Belasteguin qui est mon idole depuis que je suis enfant. J’ai appris énormément le padel en regardant Bela jouer sur le Padel Pro Tour à l’époque, donc ça serait une chance énorme !”

Bastien Blanqué volée Alicante World padel Tour

“Etre tête de série en preprevia sur le World Padel Tour”

Padel Magazine : On a une année très riche en termes de padel. Quels sont tes objectifs dans les différentes compétitions ? Comptes-tu poursuivre avec Thomas sur le WPT ? D’ailleurs, penses-tu qu’en sélection, il faille garder les paires qui évoluent ensemble à l’année ?

“Oui le programme est super chargé, je crois que nous n’avons pas de weekend de libre jusqu’à fin novembre ! C’est top, j’en suis content. Après l’année compliqué de 2020 on est tous content de revenir à la compétition.
Les objectifs reste les mêmes, prendre du plaisir, progresser, apprendre et les résultats viendront. Je ne me focalise pas uniquement sur les résultats !

Concernant l’objectif principal qui reste le WPT, avec Thomas nous avons joué deux tournois ensemble. J’ai pas mal de points cette année, je suis 116ème, j’aimerais trouver un joueur aux alentours de mon classement pour pouvoir être tête de série en preprevia. Je discute beaucoup avec mon entraîneur Juanjo pour voir les opportunités que l’on pourrait avoir.
J’espère qu’avec Thomas nous serons sélectionnés ensemble pour le Championnat d’Europe. J’aime énormément jouer en équipe de France, je serais très content de partager cela avec lui. Bien entendu si le sélectionneur souhaite changer et mixer les paires on se donnera à fond pour l’ équipe. On a la chance de pouvoir varier les paires, pourquoi pas s’en servir si c’est nécessaire !
Nous espérons aussi reprendre le circuit français le plus rapidement possible car ça manque de ne pas jouer en France !”

L’équipe Padel Magazine tente de vous offrir depuis 2013 le meilleur du padel, mais aussi des enquêtes, des analyses pour essayer de comprendre le monde du padel. Du jeu à la politique de notre sport, Padel Magazine est à votre service.