Aitor Garcia était associé il y a quelques jours à Jérôme Inzerillo pour le FIP Canet-en-Roussillon. Le natif de Gérone et son partenaire français se sont inclinés en 1/2 finale face à Jérémy Scatena et Roger Aromi en trois sets 6/2 – 2/6 – 6/4.

Au micro de Padel Magazine, le Catalan est revenu sur son match, ses objectifs et n’a pas oublié de crier son amour pour la France.

“J’aime beaucoup venir en France”

Aitor Garcia : ” Ce fut une rencontre très compliquée car nous avions en face de nous une paire très difficile à battre. Je reviens de disputer le Challenger de Calanda, aujourd’hui nous sommes à Canet et dans quelques jours nous disputerons le FIP de Venise. C’est vrai que nous avons un planning très serré. Concernant le match, nous n’avons pas été très réguliers et bien que nous ayons réussi à leur tenir tête, nous nous inclinons. Nous restons tout de même satisfaits du niveau de jeu que nous avons montré.”

L’Espagnol de 28 ans aime beaucoup l’Hexagone et le démontre très régulièrement en venant disputer des tournois sur le sol français. Très apprécié des joueurs, il aime jouer avec différents joueurs français. Nous avons voulu savoir avec qui il avait le plus aimé partager la piste.

A.G :Je me suis senti très à l’aise avec Max Moreau, avec qui d’ailleurs j’ai pu participer à plusieurs tournois. Nous sommes de bons amis. Sinon oui c’est vrai que j’aime beaucoup venir en France. J’habite à Gérone, je suis près de Perpignan et c’est assez facile pour moi de venir ici, ou à Marseille ou bien même à Toulouse. J’ai toujours eu cet amour pour la France donc ça sera toujours un plaisir de revenir ici.

Jerome-Inzerillo-et-Aitor-Garcia-FIP-Canet
Jérôme Inzerillo et Aitor Garcia

Des cheveux toujours impeccables

Chez Padel Magazine, nous sommes au courant de tout. Et ce n’est pas Franck Binisti qui nous dira le contraire. Alors que les matchs de la compétition étaient retransmis en live, une chose aurait attiré l’attention de la gente féminine : la coupe de cheveux d’Aitor. Toujours impeccables même lors d’un match fou, ses cheveux restent tout le temps bien coiffés.

A.G : “(Rires) J’ai les cheveux très rigides donc cela aide énormément et je les coiffe avec de la cire, ce qui fait qu’ils restent en place. Les cheveux n’aident pas à gagner des matchs non, peut-être quelques followers mais pas de matchs (rires).”

S’il y a plus de FIP en France, oui il se pourrait bien que je revienne jouer plus souvent ici. Comme j’ai pu te le dire avant, c’est un réel plaisir pour moi d’être là et si je peux je viendrai tous vous rejoindre.

Instinct Padel en espagnol

Suite au succès du premier numéro d’Instinct Padel en Français, la rédaction du magazine pense lancer prochainement une version espagnole. C’est presque un rêve qui devient réalité pour Aitor qui attendait depuis longtemps une revue 100% padel en espagnol.

A.G:Je pense qu’un bon magazine doit avoir un contenu attractif pour le public comme des sujets concernant la tactique, la technique, de belles photos, des conseils pour que les joueurs s’améliorent, etc. Du contenu diversifié dirons nous.”

En attendant la sortie du numéro 2 d’Instinct Padel et peut-être de la version espagnole du magazine, revivez l’interview d’Aitor dans son intégralité.

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.