InterviewsA la uneACTUALITÉS

Yann Auradou : “Objectif Team France pour 2019”

Yann Auradou est actuellement le 12e joueur français et pourrait faire son entrée dans le top 10 dès janvier 2019. Auteur de la plus belle progression française en 2018 (55e en décembre 2017), ses ambitions évoluent logiquement. Avec un coach et un préparateur physique pour 2019, l’objectif est simple : Intégrer la Team France de padel pour les Championnats d’Europe de Padel 2019.

Une grosse année de padel pour toi. Peut-on dire qu’il s’agit de la plus accomplie ?

Absolument. J’ai été très sérieux toute l’année et surtout très régulier en participant à de très nombreux tournois.

Il s’agit d’une année très positive avec entre autre  ma première victoire en p1000. Rajoutez à ça 3 fois finaliste avec 3 partenaires différents. Je pense que ça commence à compter.

Et puis n’oublions pas cette belle qualification pour les championnats de France qui a été difficile d’aller chercher dans une Ligue Île de France, certainement la plus relevée de France.

Mais c’était bien évidemment l’objectif de la saison avec mon partenaire Julien Maigret.

Une superbe 5eme place au Championnat de France, où clairement, en partant tête de série 8, on ne pouvait pas mieux faire.

Une WC au WPT de PARIS à Casa Padel qui nous a permis de rencontrer une équipe de haut niveau international !

Et pour finir, on finit 3e à l’EUROPEAN PADEL CUP avec le Toulouse Padel Club.

C’était ma 2e année de Padel et je sens que j’ai énormément progressé. C’est cette progression qui me fait dire que je ne suis pas très loin des meilleurs français en seulement 2 années de Padel.

En décembre 2017 j’étais 55ème, et un an après je suis 12e.

Une belle année 2018 Padelistique qui promet de très belles choses pour 2019.

Penses tu pouvoir faire partie des appelés pour les échéances internationales l’année prochaine ?

D’abord, concernant le stage  des joueurs potentiels en équipe de France en mai dernier, c’est dommage, mais il n’y a  pas à avoir de regrets car je n’avais pas mieux fait  que 3e d’un p1000, ce qui reste déjà une bonne performance.

Il y avait beaucoup de joueurs devant moi qui méritaient plus que moi.

En revanche, je devrais passer dans le top 10 français en janvier 2019, rajoutez à ma 5e place au championnat de France et à ma progression en seulement 2 ans de Padel, oui j’espère qu’on pensera à moi à l’avenir.

Je ne sais pas si le sélectionneur me connait, mais en tout cas je compte bien lui prouver que j’existe en continuant de m’investir à fond et de continuer à progresser.

Les joueurs à mon poste (joueur de gauche) qui sont en équipe de France (mis à part Adrien Maigret et Benjamin Tison pour l’instant) ont tous des projets professionnels en ESPAGNE. De plus, ils ont quelques années de PADEL de plus que moi.

Pour aller chercher une place dans cette équipe là, il va falloir que je redouble d’efforts. Mais j’aime les challenges !

Des objectifs claires pour 2019 ?

Je suis un compétiteur et je ne suis vraiment pas loin. Il va donc falloir au minimum confirmer en 2019. L’année prochaine, nous aurons certainement des P1500 et P2000. Ce sont ces compétitions qu’il faudra aller chercher dorénavant. Il est vrai qu’aujourd’hui les P1000 sont devenus très / trop classiques. On va donc se positionner sur ces nouvelles catégories.

Ensuite, pour les championnats de France 2019, ce serait bien de pouvoir faire un podium. On fait clairement partie des paires avec mon partenaire Julien Maigret qui peuvent postuler à ce top 3. Après, il faut aussi un peu de chance dans le tirage au sort, c’est évident.

Sur le plan classement, je vais rentrer dans le top 10 français début 2019. Du coup, ce serait au minimum rester dans ce top 10 et puis sait-on jamais… grappiller quelques places…

Encore une fois, l’équipe de France, j’y pense… 8 joueurs sont sélectionnés. 14 lors du stage annuel entre les potentiels sélectionnés. Donc tout est ouvert lorsqu’on fait partie du top 10 français.

Sur le plan international, j’aimerais faire quelques tournois du World Padel Tour cet été. Faire au moins 1 ou 2 étapes pré-qualificatives…

Au niveau partenaire on ne change pas une équipe qui gagne  ?

C’est ça !  Enfin je l’espère plutôt. Mon partenaire pour 2019 reste inconnu pour l’instant. J’aimerais continuer avec Julien Maigret car on s’entend très bien et on commence à être très compétitif ensemble. Sinon il y a plein d’autres très bons joueurs à droite ! Mais j’aimerais jouer avec un partenaire avec lequel je peux m’entrainer, qui a les mêmes objectifs et ambitions que moi et surtout avec lequel je m’entends bien. Avec Julien, je crois que l’on a fait de belles choses ensemble. Pourquoi  s’arrêter en si bon chemin ?

Ou as-tu progressé ? Que manque t-il à ton jeu selon toi ?

En Île de France, on a une grande chance : Il y a un vivier de très bons joueurs importants si on compare avec les autres régions françaises. Du coup, ça permet de progresser sans forcément devoir se déplacer. Je vous rappelle que nous avons eu la paire 2, 3 et 5 aux championnats de France… Et encore, certaines paires ne sont pas passées lors des phases régionales d’ IDF alors qu’elles en avaient largement les capacités. C’est dire le niveau.

L’autre chance, ce sont les infrastructures que nous avons ici. J’ai la chance d’avoir Le Padel Club à Bois d’Arcy à 10 minutes de chez moi.

L’autre chance, c’est d’avoir été négatif au tennis. On arrive quand même avec un bon bagage technique et physique. ça permet de passer des caps plus rapidement que d’autres.

Les analyses des matchs réalisées (grâce à Padel Magazine d’ailleurs), les matchs du World Padel Tour, mes sessions de 4H de suite pour analyser les joueurs professionnels, ça permet vraiment de franchir des caps également. On y apprend la bonne technique et tactique.

Pour 2019, je franchis encore un cap avec des entraînements padel avec Fabrice Ortiz et du renforcement musculaire avec Hiram Azilinon à Le Padel Club.

On porte beaucoup l’accent sur mes viboras et mes banderas, car quand il fait froid et que le par 3 ne sort pas, il faut bien s’adapter !

Ensuite il faudra que je travaille ma défense qui est encore à parfaire, et ma tactique.

J’ai décidé cette année de m’investir au mieux pour intégrer je l’espère la Team France. On verra si ça porte ses fruits.

As tu comme projet, à moyen ou long terme, de partir en Espagne pour jouer le WPT ?

Ce n’est pas d’actualité car je pense ne pas encore avoir le niveau minimum pour me lancer dans une année comme ça.

De plus, il faudrait que financièrement je trouve un sponsor qui me permette de partir ! Et que mon club de tennis accepte de me laisser partir.

Mais je mentirais si je te disais que ce n’est pas dans un coin de ma tête.

Sur le même sujet:

Tags

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
X
X
Lire les articles précédents :
Exhibition de padel avec David Nalbandian

Hier, lors d'une compétition de padel aux Etats-Unis où certains des tops joueurs mondiaux sont présents, David Nalbandian a réalisé une petite exhibition de padel à San Francisco. Cela s'est...

Quelles sont les nouvelles paires du World Padel Tour ?

Le circuit professionnel de padel, le World Padel Tour, sera particulier l'année prochaine avec de nombreux changements au programme. Nous aurons ainsi la possibilité de voir des grandes premières au...

“Un circuit de padel Senior + et des actions pour les jeunes”

Christian Collange, le Président de la commission padel pour la ligue PACA FFT revient sur le développement du padel en France et principalement sur sa ligue avec des chiffres, les...

Fermer