Un mois après avoir annoncé sa séparation avec Head, Fernando Belasteguin remercie désormais Asics, son ancien équipementier, avec lequel il ne poursuit pas l’aventure en 2020.

Nous nous en doutions déjà fortement lorsque nous avons vu “la Légende de Pehuajo” apparaître dans une tenue Wilson à l’entraînement, l’Argentin ne portera plus de vêtements Asics en 2020. C’est la fin d’une collaboration qui aura duré 10 ans.

View this post on Instagram

Después de 10 años separamos caminos.  Muy agradecido por el cariño recibido y por todo el aprendizaje durante el camino recorrido. Muchas gracias ASICS #Reppst@asicspadel with @get_repost ・・・ After 10 success filled years together, we say goodbye to @fernando_belasteguin. Thank you for being a perfect example of our ASICS values; hard work, perseverance and strength in the face of adversity. We wish you the best of luck for the future. See you soon on the court! Después de 10 años de éxitos juntos, decimos adiós a @fernando_belasteguin. Gracias por ser el ejemplo de esfuerzo, constancia y superación que tanto representan los valores de nuestra marca. Mucha suerte y nos vemos en la pista. #ASICSPadel

A post shared by Fernando Belasteguin (@fernando_belasteguin) on

2020 sera une année de grand changement pour Bela , non seulement il débutera pour la première fois une saison en jouant à droite, mais en plus il ne sera plus avec 3 sponsors qui l’ont accompagné pendant des années : Head, Asics, et Estrella Damm.

Maintenant que la fin de la collaboration entre Fernando et Asics est actée, l’annonce officielle de son nouvel engagement avec Wilson devrait arriver prochainement. Un contrat qui, comme nous vous le disions récemment, devrait porter sur les raquettes, textiles, chaussures et accessoires.

Xan est un fan de padel. Mais aussi de rugby ! Et ses posts sont tout aussi punchy. Entraîneur physique de plusieurs joueurs de padel, il déniche des posts atypiques ou traite de sujets d’actualité. Il vous donne également quelques conseils pour développer votre physique pour le padel. Clairement, il impose son style offensif comme sur le terrain de padel !