Fernando Belasteguin a inauguré son premier Bela Padel Center à Alicante. Son ambition est d’en ouvrir dans tous les pays européens. Vincent Laureyssens, qui doit en ouvrir une en Belgique et aux Pays-Bas, nous explique les différents projets.

Des Bela Padel Center en Belgique, en Hollande et au Maroc ?

Padel Magazine : Comment ce projet d’académie de padel s’est construit ? Tu as toujours fait cela ?

Vincent Laureyssens : “Le projet d’académie est celui de Bela. Son idée est d’avoir un Bela Padel Center, considéré comme la meilleure académie du monde, dans chaque pays.

Il vient de lancer cette première académie à Alicante. J’y suis pendant 4 jours pour découvrir les installations, m’entrainer, et bien comprendre les choses. Bela m’a demandé d’en ouvrir une en Belgique et une en Hollande, et j’ai aussi l’opportunité de le faire à Marrakech.

L’idée est d’avoir au moins un Bela Padel Center dans chaque pays. Les grands pays comme la France pourraient en avoir 2 ou 3, comme l’Espagne !

Nous avons déjà un endroit à Bruxelles, nous sommes en train de finaliser ça. Bela viendra en février ou mars pour confirmer le site et lancer les investissements.”

Padel Magazine : Comment s’est construite cette relation entre Bela et toi ?

Vincent Laureyssens : “La relation avec Bela s’est construite lors de l’exhibition en 2018. On a eu un super contact : je l’ai invité à la maison pour voir la finale de la coupe du Monde de football. On ne s’est plus jamais lâchés, on s’est dit qu’on allait faire des choses ensemble. J’ai travaillé sur sa marque BELA. C’est devenu un ami, et on a pleins d’idées. La Bela Academy est son bébé, et à Alicante c’est super bien fait.

C’est ce qu’il faut faire pour le padel : créer des centres d’excellence avec le plus grand joueur de tous les temps.

Padel Magazine : Tu as parlé de plusieurs clubs, peux-tu en dire un peu plus pour chacun des clubs, et sur le nombre de terrains ?

Vincent Laureyssens : “Ici à Alicante, le nombre de terrains est propre au territoire. Il fait toujours beau, donc il y a 7 terrains extérieurs, 2 terrains en simple en extérieur, et 5 en intérieur. Évidemment sur le Nord de l’Europe, il faut travailler plus sur de l’intérieur.

L’idée en Belgique est d’avoir 10 à 12 terrains en indoor, et 6 à 8 en outdoor. Dans le Sud de la France ou en Italie on peut se permettre d’avoir plus d’extérieur que d’intérieur. Cela dépend de la zone géographique.”

Padel Magazine : Pour quand est prévue l’ouverture ? Aurons-nous d’autres clubs Bela ?

Vincent Laureyssens : “Le premier projet de Bela Padel Center me concernant est celui de Bruxelles. On est sur un projet que Bela devra valider lors de sa venue. Il a, à priori, déjà validé l’endroit mais il doit venir le visiter. On doit encore voir quelques formalités. Ensuite, ce sera d’autres projets, comme la Hollande ou Marrakech.

Suite au succès énorme de sa marque Wilson Bela, dont ses raquettes et ses textiles sont en rupture de stock, Wilson a halluciné avec le succès de la marque, donc Bela veut aussi se lancer dans des centres d’excellence.”

Padel Magazine : Pour les Pays-Bas ce serait où ? As-tu déjà une idée sur le nombre de terrains minimum ?

Vincent Laureyssens : “Pour les Pays-Bas, on est à la recherche d’un endroit. Ce sera dans une grande ville, idéalement Amsterdam, la plus peuplée.

Concernant le nombre de terrains, la vision est d’avoir minimum 10 terrains en intérieur, avec un bar central très sympa. Également 6 à 8 terrains extérieur, un fitness et un magasin. Tout ce qu’il faut pour le padel.”

Le WPT de retour en Belgique en 2021 ?

Padel Magazine : Concernant ton actualité belge, sommes-nous repartis pour une étape du World Padel Tour en 2021 ? Le même site ? Comment vois-tu les choses sur event ?

Vincent Laureyssens : “L’idée est de faire une exhibition du WPT à Knokke, fin août, dans un endroit exceptionnel. Le tennis club de Knokke, un endroit magique.

On va travailler sur un Open en 2022 avec un partenaire de poids, dont je divulguerais les informations plus tard, mais vraiment un énorme partenaire. On voudrait faire un Open à partir de 2022 chaque année, et aussi garder une exhibition à Knokke car c’est notre vitrine glamour, média, star, et l’endroit et fabuleux.

La Covid complique évidemment tout, et c’est pour cela que l’on se concentre sur une exhibition en 2021. Nous aurons entre 3000 et 4000 personnes sur 3 jours, mais la grande fête du padel sur deux semaines.

Sur l’Open en 2022, on est sûrs de pouvoir cibler 25 000 à 30 000 personnes, puisque l’on espère qu’avec la vaccination, la Covid sera vraiment derrière nous, et que l’on pourra repartir sur une base événementielle que l’on voulait faire en 2020.

En Belgique comme partout ailleurs, le padel explose, et nous aurons des Allemands, des Hollandais, des Français et tous les belges dans l’un des plus gros évènements du Nord de l’Europe. Ce sera un grand succès, j’en suis sûr !”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.