Depuis 2014, la Fédération Française de Tennis représente le padel. En 2015, La FFT réalisait un coup de maître pour son développement : L’installation d’un terrain de padel éphémère à Roland Garros. Quelle exposition !

On voit bien ici que tennis et padel ont tout intérêt à s’allier.

A court terme, le tennis peut énormément aider le padel à se développer grâce à son vivier de joueurs de raquettes sur tous les continents. Son pouvoir dans la communication est particulièrement important. En France, la FFT a un véritable rôle à jouer dans la promotion du padel.

Le monde de tennis croit et investit dans le padel « pour aider à trouver des alternatives face à une croissance en berne du tennis » expliquent de nombreux responsables de tennis.

La France voit son nombre de licenciés baisser sensiblement. Le padel, un remède pour redynamiser les clubs ?

Le Club des Pyramides, l’un des plus grands complexes sportifs en Europe, en est le parfait exemple avec ses 10 hectares d’espace sportif dont 27 terrains de tennis. En 2009, le club de tennis installe le premier terrain de padel de la région parisienne. Et le club poursuit ses investissements :

« Nous avions commencé par un terrain, puis 3 depuis 2 ans. Nous en ajoutons 4 de plus au printemps prochain » raconte la directrice commerciale du centre sportif, Catherine Riou.

En Belgique, les anciens champions de Tennis Christophe Rochus et Laurent Montoisy ont eux aussi été piqués par le padel au point d’en faire en partie leur métier aujourd’hui : « Il faut faire attention à ne pas confondre ces deux sports. Ce sont à la fois 2 sports totalement différents et en même temps connectés ».

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.