Deuxième rotation sur le central du 4Padel de Colomiers et ce sont Yann Auradou et Manu Vives qui entraient sur la piste face aux jumeaux Pablo et Alberto Simon Garcia.

Dès le début de match les vainqueurs du P2000 de Perpignan ont su imposer leur style de jeu agressif face aux jeunes espagnols. Plus solides, les Français parviennent à prendre l’avantage lors de la première manche, et entament le deuxième acte sereins.

On s’attend d’ailleurs à un remake de la première manche, Auradou et Vives dominant les débats lors des premiers jeux, avant que la machine ne s’enraye. Il n’en fallait pas plus pour que les Espagnols reviennent au score et égalisent au score : 6/3. Tout est à refaire pour la paire 100% française.

Mais dans la troisième manche, les tricolores se remobilisaient malgré un fait de jeu inhabituel : une inversion au service qu’aucun des quatre protagonistes n’a remarquée ! Impitoyables, Auradou et Vives font le trou rapidement, menant 5/0, puis 5/1. Malgré trois balles de match sauvées par les jumeaux, Vives conclue d’un smash rageur.

Score final : 6/4, 3/6, 6/1.

Il s’agit de la troisième victoire tricolore ce matin, un superbe 100% pour les Français !

Après le match, Manu Vives est revenu sur la performance de l’équipe et sur son jeu en dent de scie : « Je marchais sur l’eau au début : même si je ne smashais pas très bien, j’ai bien joué au départ, j’étais agressif. On mène 4/1, balle de 5/1, on est vraiment au-dessus et là, je fais deux ou trois bajada ratées, alors que je n’avais pas besoin de prendre autant de risques. De suite, on se trouve à 40A, point décisif pour la première fois, et on se fait breaker en deux secondes, alors qu’on avait l’impression d’être au-dessus. Là, on se retrouve à 4-4 . Mais on était encore dans une bonne dynamique, donc on refait le break et on prend le premier set.Et au troisième set,  on a vraiment joué ensemble, avec une bonne attitude et heureusement parce que je n’ai pas très bien joué dans ce set. Mais j’ai été agressif et c’est ce qui a payé car je pense qu’on était un peu au-dessus. »

Désormais place au deuxième tour pour Yann et Manu qui auront un gros match à jouer face à González (119)/Alfaro (98) à 18h00 !

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.