Le public a fait le déplacement pour soutenir les Français ce dimanche au 4Padel de Colomiers, dans une ambiance surchauffée. Petit coup de sonde à la sortie du match le plus attendu de la journée, Blanqué/Jurado contre García/Bautista.

Laurette, 22 ans, de Toulouse, est venue soutenir Bastien Blanqué au WPT Human Padel Open, accompagnée de trois amies avec qui elle a participé à une épreuve de course à pied ce dimanche matin.

« Je suis venue avec mes amies. Je fais du tennis donc le padel m’intéresse aussi. Je ne connais pas tous les joueurs, mais j’aime le sport, donc je suis là. Et puis on savait qu’il y avait un Toulousain, donc on l’a soutenu. Je joue de temps en temps au padel, mais moins souvent qu’au tennis. A partir de septembre, j’en ferai plus souvent, mais je garderai le tennis. »

Laurette (2e à partir de la gauche) et ses amies sont à la fois amatrices de sport et sportives elles-mêmes.

Jérôme, 46 ans, joueur à Paddle Plus Blagnac depuis plus de 15 ans. “Je suis venu voir jouer Bastien, car j’ai été témoin de ses premiers coups de raquette, puisque j’ai joué contre lui et son père lors de son premier tournoi. Je suis très content d’être là, de voir ce spectacle, mais je suis très déçu pour Bastien. C’était compliqué, déjà au départ, mais ne pas pouvoir lober faute de hauteur sous plafond, ne pas pouvoir récupérer les balles dehors… Ces conditions de jeu étaient vraiment frustrantes. On aime beaucoup le 4Padel, c’est très bien pour nous, mais pour ce niveau-là, c’est un peu dommage. J’aurais aimé voir ce match à Carcassonne, où il y a 11 mètres sous plafond.”

Jérôme, de Blagnac, avec ses enfants Lino et Zoé
jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.