3 matchs, 3 victoires en 2 sets et un tournoi remporté : Anthony Kohlmann et Etienne Mootz ont passé un dimanche plutot tranquille sur les pistes de Bischheim même si en demi-finale et en finale il leur aura fallu serrer le jeu pour conclure !

Rendez vous était donné dimanche en début d’après midi aux 1/4 de finalistes. Si dans la partie haute du tableau la logique a été respectée, ce fut plus compliqué pour les têtes de série 1 Enzo Gongora & Brice Ludwig qui s’en sortirent en 3 sets avant de froler la sortie de piste en 1/2 finale contre Jonathan Ortschitt et Nicolas Umbhauer.

On retrouvait donc en fin d’après midi les 2 paires favorites en finale. Après avoir réussi le break décisif à 5/5 partout au 1er set, Kohlmann & Mootz se détachèrent 6/3 dans la 2ème manche pour emporter la mise. Un 1er succès pour cette jeune paire avec seulement 2 tournois en commun.

Côté des “battus”, la déception prédominait : “On voulait vraiment le gagner celui là, à la maison…” commentait Enzo Gongora, qui conclut : “on les retrouvera certainement fin mars pour le P500 que nous organiserons ici au P&F, pour une victoire cette fois ci !”. Rendez vous est donc pris…

Vincent a découvert le padel il y a une dizaine d’années, ne s’y est consacré qu’après un trop grand nombre de “first” en tournoi de tennis. Amoureux du sport en général et malgré son manque de talent pour la bandeja, ce normand expatrié en Alsace essaiera de vous faire vivre l’actualité du Padel dans le “Grand Est”. Pardonnez lui ses formules journalistiques stéréotypées, mais après avoir vu un clapping Français mettre le feu à tout le Paraguay : “on peut mourir tranquille” !