S’il y a bien deux nations qui se promènent littéralement durant cette compétition ce sont bien l’Espagne et l’Argentine.

Chez les hommes comme chez les dames, les deux favoris du tournoi assument totalement leur statut de leaders mondiaux et ne lèvent pas le pied. Lors de ces phases de qualifications les deux nations ont enchaîné les victoires et elles se hissent à la première place à chaque fois sans perdre le moindre set.

La Roja veut conserver son titre

Grande championne l’an passé à Doha, l’Espagne a encore une équipe de rêve à Dubaï. Comptant dans ses effectifs les numéros 1 Juan Lebron et Alejandro Galan mais aussi Paquito Navarro, Alex Ruiz, Arturo Coello, Momo Gonzalez, Mike Yanguas et Javier Garrido, la Roja a toutes les armes pour conserver son trophée.

Nos voisins ibériques sont très bien armés et comme prévu, personne n’a pu les inquiéter lors de la phase de poules. Les Uruguayens, Portugais et Britanniques sont tombés sous les balles de l’armada espagnole sur le score de 3/0.

Chez les dames, même son de cloche, trois matchs, trois victoires faciles. Les Ibériques ont déroulé face aux États-Unis, l’Allemagne et le Chili. Emmenée par Alejandra Salazar, Gemma Triay, Ariana Sanchez ou encore Paula Josemaria, la sélection espagnole est la grande favorite de la compétition.

L’impressionante équipe espagnole

L’Argentine … évidemment !

La grande rivale de l’Espagne n’a pas chômé elle non plus.

En effet l’Albiceleste a enchaîné les victoires, que ce soit chez les messieurs ou chez les dames. Sanyo Gutierrez et ses compagnons n’ont épargné personne. Trois matchs et trois victoires sur un score de 3/0. Ni l’Italie, ni la Belgique ni la Hollande n’ont réussi à les faire trembler.

Martin Di Nenno plus motivé que jamais

Du côté des dames même scénario.

Vainqueurs 3/0 face à l’Uruguay, la Belgique et le Japon, les joueuses argentines ont elles aussi réalisé un sans-faute et s’octroient ainsi la première place de leur poule.

Au vu du niveau de jeu affiché par les deux nations et leur supériorité lors de ses phases de qualification, on voit mal qui pourrait les priver de nouvelles finales !

Sébastien Carrasco

Futur naturopathe et passionné de padel, Seb est le monsieur santé / alimentation de Padel Magazine. Il jongle entre pala, quinoa et huiles essentielles. Depuis bientôt deux ans maintenant il traite l’actualité de la petite balle jaune avec toujours la même passion.