C’est un Maxime Moreau toujours aussi souriant et sympathique qui est passé devant notre caméra pour échanger avec nous sur ses impressions quant à cet incroyable Greenweez Paris Premier Padel Major. Le Français revient aussi sur son parcours et nous parle de ses nouvelles habitudes alimentaires.

“Les gens vont vraiment découvrir le padel grâce à ce tournoi”

“Je suis évidemment très content d’être ici, les infrastructures sont incroyables. J’aimerais remercier la Fédération Française de Tennis pour tout le travail accompli.

“Et d’ailleurs ce travail a payé car ce mardi lors des phases de qualification nous avons pu voir que le public s’était déplacé en nombre pour soutenir les joueurs français. Sur la piste 3, Manu Vives et Yann Auradou jouaient et nous pouvons saluer la Team de Padel Horizon, venue les supporter. Très belle ambiance, les gens vont pouvoir se rendre compte de ce qu’est le padel. Cet évènement va attirer des amoureux du tennis qui vont découvrir le padel donc ça va être incroyable.

“La FFT fait un gros travail”

“Je pense que la dimension padel a vraiment changé depuis cette année, pour vous médias comme pour nous joueurs. Si vous Padel Magazine et autres médias n’étiez pas là, nous n’existerions pas non plus donc nous sommes très contents. Le padel se professionnalise de plus en plus et on sait pourquoi on s’entraîne. Il faut être conscient de la chance qu’on a d’être ici.

Je me suis lancé en 2016 je crois bien, finale du championnat régional avec Laurent Bensadoun contre Robin Haziza et Jérémy Scatena. Et je me souviens avoir eu la qualification pour l’équipe de France. Au début on jouait au padel vraiment de façon amateur, on jouait les P1000, les P500 et ce n’était même pas appelé comme ça à l’époque. Il y a eu aussi un gros travail de la Fédération Française de Tennis qui a investi dans ce sport.

Maxime Moreau au Greenweez Paris Premier Padel Major

“Devenir meilleur”

Il faut évoluer et devenir meilleur de jour en jour et être reconnaissant de tous ces évènements que l’on peut jouer grâce aux personnes qui travaillent dessus”.

Depuis ses débuts nous avons pu voir Maxime Moreau varier ses positions sur la piste. Initialement joueur de droite, il a petit-à-petit basculé vers l’autre moitié de son camp afin de devenir aujourd’hui un joueur 100% de gauche. Cependant il est vrai qu’il arrive parfois de voir certains binômes changer lors d’une rencontre ou bien même de switcher de position sur la piste. Se pourrait-il qu’il en fasse de même prochainement ?

“Oui plus tard il est fort probable que je rejoue à droite, c’est dans la continuité des choses c’est certain. Néanmoins actuellement je me sens bien à gauche, je prends beaucoup de plaisir et je m’entends parfaitement avec mes coéquipiers de droite. Aujourd’hui je n’ai pas de raison de jouer à droite”.

Maxime Moreau et Jérôme Inzerillo au Greenweez Paris Premier Padel Major

“J’ai du me remettre à jour sur mon alimentation”

Nous l’avons vu, le padel se professionnalise à vitesse grand V et les joueurs sont contraints d’adopter de plus en plus une hygiène de vie irréprochable afin d’atteindre leurs objectifs. Qu’en est-il de l’actuel numéro 5 français ?

“Cela va faire quelques mois que je suis suivi par une naturopathe. J’ai dû me remettre à jour car je ne mangeais pas très bien à l’époque. Maintenant je me sens mieux physiquement, j’ai perdu du poids.
Notre corps c’est comme une voiture, si tu ne lui mets pas les bons aliments ça ne le fait pas. Parfois c’est un peu compliqué en tournoi car nous ne disposons pas de tous les meilleurs aliments pour manger mais c’est indispensable pour le mental, les blessures et la vie quotidienne”.

“Concernant les matchs oui je pense que c’est toujours très important de prendre quelque chose, tu le vois souvent durant les rencontres de tennis ou de padel. Les joueurs mangent régulièrement des barres, des fruits ou des boissons spéciales. S’ils le font, c’est que ça doit être bon”.

Pour voir cette vidéo en intégralité ça se passe juste ci-dessous.

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.