La Fédération Française de Tennis, en charge du padel, est de plus en plus présente dans le padel. En réalité la FFT est omniprésente dans les secteurs économiques du tennis, padel et beach tennis.

Elle semble avoir l’ambition de tout vouloir contrôler. Est-ce vraiment une bonne chose pour notre sport ? Ses ambitions ne se télescopent-elles pas avec des intérêts privés ? Où s’arrête la mission de la FFT ?

Être omniprésente sur ses missions premières de développement des sports qu’elle représente, c’est une chose. Mais est-ce que cette omniprésence doit aussi passer par la case secteur marchand en intervenant là où on n’estimait pas forcément la voir  ?

Le regroupement du padel à la FFT a certainement été la meilleure chose pour le développement du padel en France. Une structure solide, expérimentée, qui permet d´avoir un rayonnement national, international et un accompagnement des joueurs de haut niveau.

Mais en comparaison avec d´autres pays, la FFT n’en fait-elle pas trop sur certains points, avec un risque de mettre en péril des pans entiers d’une partie de l’économie des sports qu’elle est censée représenter ?Un pan de l’économie qui participe pourtant grandement au développement de noter sport et qui a été en partie à l’origine du boom de notre sport.

D’un côté, législateur, de l’autre juge et médiateur…  La FFT est omniprésente sur tous ces éléments.

Pourtant on voit la FFT de plus en plus étendre son pouvoir, son hégémonie déjà très importante. Elle se retrouve en frontale sur les plates bandes du secteur marchand. Son omniprésence s’étend toujours plus. Peut-elle tout faire ? Allant même jusqu’à inquiéter des entreprises privés à cause de cette volonté d’expansion de la FFT ?

Comme d’habitude sur Padel Magazine, notre objectif est de poser les questions… n’hésitez pas à nous faire des retours sur vos avis.

Les clubs

C´est le plus important non ? Pas de clubs, pas de padel. Si nous jetons un œil chez nos amis les italiens ou chez les suédois, ce sont des entreprises privées qui les gèrent. Les clubs fleurissent, se mettent d´accord sur les prix des locations, proposent des installations de qualité, un service client irréprochable, des évènements, bref, le top. En France, cela a commencé de la même façon il y a quelques années, mais l´installation de pistes dans des clubs de tennis municipaux a créé une concurrence qui peut être perçue comme inégale par les clubs privés. Les municipaux proposent évidemment des prix bien plus bas, mais sur la partie accueil, ambiance, on peut penser que les privés sont devant…et heureusement.

Les clubs privés sont-ils mis à mal par les clubs municipaux ? L’affirmer comme pourraient le faire certains acteurs du monde sportif serait certainement excessif. Mais, là aussi, les nombreuses interventions de la FFT dans le monde associatif entraînent forcément des déséquilibres sur le marché sportif. La création de l’Association des Clubs de padel privés est une réponse des clubs qui se sentent menacés par “la politique déséquilibrée” de la FFT nous explique-t-on.

Notons cependant qu’à chaque région ses problèmes. “L’interventionnisme ou le sur-interventionnisme de la FFT sous certains aspects peut déclencher une successions de mauvaises nouvelles pour certains acteurs du monde du tennis et du padel. On a l’impression que la FFT veut opposer pour assoir son leadership.” Pourtant, on voit aussi des clubs municipaux et des clubs privés qui s’associent, qui collaborent et qui réalisent un travail formidable.

Loin de nous de vouloir affirmer ou confirmer.

Les subventions

Les subventions pour la construction de pistes de padel vont aux clubs municipaux. Ce que certains clubs privés perçoivent comme une injustice. Ensuite, on peut uniquement choisir entre une liste de constructeurs de terrains “sélectionnée” par la FFT.

Les tournois

En France, seuls les tournois homologués FFT existent, mis à part certains tournois “du” club, pour les membres. Ailleurs vous pouvez choisir. Soit vous jouez des tournois officiels comme les P2000, les P1000… ou des tournois non homologués, qui ne vous rapportent aucun point mais qui ne nécessitent pas de licence.

Les logiciels

Un autre point où la FFT fait mal. Il existe des logiciels privés de gestion de clubs, des réservations ou encore de recherche de partenaires.

Avec Ten’up , un logiciel qui se veut être le logiciel de référence dans le tennis, le padel et le beach tennis, la FFT met à mal des logiciels historiques dans le monde du tennis et du padel. Cette omniprésence de la FFT est-elle bénéfique pour tous les acteurs ? A priori, pas vraiment, d’autant que la FFT, dispose d’un pouvoir colossal par rapport à ses concurrents.

En outre, elle se retrouve sur un marché déjà hautement concurrentiel où elle est donc juge et partie prenante.

Où s’arrête l’omniprésence de la FFT ? Ne l’attendons-nous pas sur d’autres plans ?

Pour conclure

La Fédération Française de Tennis est une puissance sur laquelle le padel doit s´appuyer car elle permet de faire évoluer le sport rapidement, d´encadrer de façon toujours plus professionnelle. Mais à trop vouloir gérer, est-ce qu´au final on ne freine pas une économie naissante ?

Un débat auquel nous aimerions que vous preniez part.

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.