InterviewsACTUALITÉSL'INFO EN PLUS

Johan Bergeron : “Il a suffi d’un seul shoot !”

Le Champion de France de padel en titre, Johan Bergeron revient sur son aventure en Espagne, ses attentes, ses ambitions, ses relations avec son partenaire et ami Bastien Blanqué. “Jo” ne peut plus faire machine arrière, il passe sous le scalpe de Padel Magazine. Mais rien ne peut l’arrêter, le joueur de droite, quand on sait qu’il a remporté avec Bastien 10 P1000 en 10 mois, le titre de champion de France de padel et la place de numéro 1 français, et tout cela en 2017.

Seulement depuis 4 ans….

Je débute le padel il y a 4 ans. Tout cela est lié au nouveau travail de Pierre-Etienne Morillon chez Head. Le padel était en train de se lancer mais nous étions encore loin de ce que nous vivons actuellement en France et en Europe.

Pierre-Etienne découvre alors ce sport et nous décidons de nous tester au padel au Tennis Club d’Ecully (où il y a un terrain de padel)… Et là, c’est le coup de coeur immédiat et nous commençons à faire des tournois.

Le premier sera à Marseille où nous réussissons même à gagner un match ! C’est le début de notre aventure puisqu’ensuite nous enchaînerons de nombreux tournois de padel notamment à Lyon que nous remportons.

Pierre-Etienne Morillon
Pierre-Etienne Morillon

Demi-volées et smashs…

Mon passé d’ancien joueur de tennis m’a certainement aidé mais pas tant que ça je pense. J’ai été 1/6, mais la volée n’a jamais été mon point fort. En revanche, les balles du fond du court, je gère sans problème ! 🙂
L’autre point intéressant lorsqu’on vient du tennis, c’est cette possibilité de couper les trajectoires, de réaliser des demi-volées ou encore de smasher… Même s’il faut faire très attention avec ces acquis du tennis.

A vitesse grand V…

Le padel évolue à vitesse grand V. On voit tous les joueurs de nouveaux joueurs de padel en France (et pas qu’en France d’ailleurs).

Il y a maintenant des tournois (de P100 au P1000) tous les week-end, des pistes qui se montent toutes les semaines… La Fédération Française de Tennis qui gère le padel, a même été obligé de faire une réglementation pour les tournois P1000, c’est dire !

Mais malgré les reportages sur TF1,  BFM et le Sport Reporter sur canal +, je pense qu’il reste beaucoup à faire pour médiatiser davantage ce sport.

Une concurrence primordiale en équipe de France

C’est très important qu’il y ait une forte concurrence pour faire partie de l’équipe de France. Grâce à ça, le niveau de cette équipe va monter pour se rapprocher des meilleures équipes du monde !

Des nouveaux joueurs risquent d’arriver dans cette équipe, que dire de la paire Tison/Maigret qui gagne tout en ce moment. Mais attention nous avons perdu la 1ère confrontation, nous espérons pouvoir rejouer contre eux et obtenir notre revanche. 🙂

Un entraînement padel professionnel

Tous les matins nous avons des entrainements avec Ramiro Choya, suivi d’un entrainement physique individuel avec Borja (L’un des meilleurs préparateurs physique à Madrid).

Ensuite environ 3x par semaine nous rajoutons une partie d’entrainement dans l’après midi.

Cette année j’ai mis l’accent sur le physique car je me suis rendu compte que c’était une des choses importante que je pouvais améliorer dans mon programme d’entrainement.

Mes coups préférés

J’en ai 2 🙂

La premier c’est forcément le smash long de ligne. Je crois que c’est le coup où je me fais le plus plaisir. Il faut juste que je fasse attention de ne pas en abuser dans des positions qui ne me permettent pas de le faire, mais bon… Que c’est bon de les réussir !

Le 2ème et ce sera une dédicace à mon ami Max Moreau qui galère à essayer de la faire, c’est la volée amortie en revers qui sort par la porte. Je profite de cette interview pour proposer à Max un petit cours sur ce coup afin qu’il arrive à en réussir au moins 1 sur les 15 qu’il tente en match 🙂

Bastien Blanqué, mon “boy” pour les France

Je jouerai évidemment avec Bastien Blanqué avec pour objectif de conserver notre titre de Champions de France !

Coup de coeur…

Pour la Fédération Française de Tennis à qui on reproche de ne pas s’impliquer dans le padel, mais qui nous a permis d’obtenir une aide fédérale cette année.
Et oui, la FFT à décidé par le biais de son président Bernard GIUDICELLI et de son DTN Pierre CHERRET de nous aider dans notre projet. Nous sommes très reconnaissants de leur soutien et ceci montre bien leur envie de faire évoluer le padel en France et sur la scène internationale !
Je n’oublie pas tous mes sponsors qui me permettent de réaliser ce projet, Head, Leclerc Voyages, Leclerc Vannes, Leclerc Rouffiac (Oui c’est un peu la Team Leclerc haha), Krys, la société de sécurité 2AS, Le Gite à JT, Padel Shopping, Tennis Club de Dardilly Champagne, Sanset Padel.
Merci à vous car c’est grâce à vous que je m’entraine dans les meilleures conditions à Madrid !

Il nous reste beaucoup à faire

Je vais vous raconter une histoire qui montre qu’on a encore beaucoup à faire sur le plan médiatique.

Avec Bastien, nous étions dans l’avion pour aller sur un tournoi à Toulouse, il faisait chaud donc nous étions en short, t-shirt et notre sac de padel. Notre voisine discute avec nous et se renseigne sur notre sport. On parle donc des tournois, de nos entrainements à Madrid etc. Cela dure environ une quinzaine de minutes où elle s’intéresse vraiment à nous. Jusqu’à ce moment où elle a tout gâché…. Elle a osé nous poser cette question :

  Mais vous vous entrainez où car il n’y a pas d’eau à Madrid ?

Propos recueillis par Franck Binisti

 

Tags

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X