La FFT souhaite rendre le padel plus accessible, et le premier pas est d’augmenter la capacité d’accueil du padel, c’est-à-dire le nombre de courts sur le territoire : deux courts au minimum seront construits dans toutes les ligues de la fédération française de tennis, et les structures municipales recevront une aide financière.

Les joueurs talentueux doivent être soutenus pour pouvoir être professionnels et ainsi obtenir des résultats. Les meilleurs joueurs français professionnels recevront donc des aides avec pour but d’atteindre rapidement les meilleures places au classement mondial du World Padel Tour.

Un CNE PADEL qui impressionne

La création d’un centre national d’entrainement (CNE) dédié au padel. Le projet devrait aboutir dans les prochaines années sur l’Île-de-Puteaux, non loin de Roland Garros.

Le projet devrait voir naitre 14 courts de padel pour ainsi devenir le cœur de la formation du padel en France.

Aucune fédération de padel dans le monde ne possède un centre d’entraînement aussi grand et aussi moderne pour entrainer ses élites : cela représenterait alors un bond dans le développement du padel français.

Selon Hubert Picquier, l’objectif est de garder les talents nationaux en France. En effet, tous les meilleurs joueurs français émigrent en Espagne pour être dans les meilleures conditions pour évoluer sur la scène internationale.

Le CNE padel fonctionnera comme un club de padel pour permettre aux amateurs de jouer dans ces belles infrastructures, et pour ainsi rendre vivant le lieu.

La FFT investirait plus d’une quinzaine de millions d’euros pour ce CNE padel, accompagné d’une vingtaine de courts de tennis.

Le FFT PADEL TOUR : Un circuit UNIQUE

La FFT lance le FFT Padel Tour pour permettre au padel de gagner en visibilité. La première édition fut celle de 2019 avec sept étapes (Valenciennes Lyon Bordeaux Aix-en-Provence Strasbourg Asnières-Sur-Seine, et Marseille).

Lors des étapes à Paris, Marseille, et Bordeaux, un village événementiel a été installé pour permettre au plus grand nombre de découvrir le padel, via des initiations sur deux courts éphémères installés pour l’occasion, et via différentes animations.

L’édition de 2020 devait compter six étapes et un master en fin de saison, avec une épreuve chaque mois d’avril à octobre. Quatre étapes devaient se tenir dans des centre-villes (Metz, Pau, une ville francilienne, et le master à Toulon), et trois étapes dans des clubs privés (El Padel Club de Wambrechies, le Country Club Padel Aixois à Aix-en-Provence, et le TC Angers).

Toutes ces étapes ont été annulées avec la crise du Covid-19.

La FFT : Une même politique pour tous nécessaire

Sur son site internet, la FFT fait la promotion de son nouvel événement de la façon suivante : « Ces événements seront de magnifiques coups de projecteur sur cette discipline {…} pour s’adonner à leur nouvelle passion dans les clubs de la FFT ».

La fin de cette phrase soulève un problème majeur, et la raison pour laquelle le développement du padel selon la FFT est beaucoup critiqué : les clubs privés 100 % padel ne bénéficient pas du soutien financier, et les entrepreneurs du padel prennent de gros risques en investissant sur un marché encore peu prolifique.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.