A l’occasion des Mondiaux de Padel 2020 qui se jouent actuellement à Doha, Padel Magazine a eu l’occasion de rencontrer Gilles Moretton.

Petite piqure de rappel pour ceux qui ne le connaissent pas, cet ancien joueur de tennis professionnel est bien sûr le président de la Fédération Française de Tennis (FFT).

Lors de cet échange l’ex tennisman s’est confié sur ce qu’il pensait de cette compétition majeure, dans des conditions incroyables au Qatar.

“Une organisation qui dépasse les espérances”

Au vue des images et du cadre idéale, une chose est sûre c’est que les organisateurs qataris n’ont pas fait les choses à moitié.

En effet lorsque l’on voit les pistes, les hôtels ainsi que toutes les installations mises en place nous pouvons dire qu’ils ont mis la barre très haut. Les compétiteurs s’accordent tous pour dire qu’ils évoluent depuis ce début de semaine dans un environnement plus que parfait.

“C’est une compétition magnifique, organisée dans un pays magnifique et l’on peut dire que c’est une belle promotion pour le padel” nous disait Gilles Moretton.

Largeron Moretton Qatar 2020 padel mondial

Eric Largeron (à gauche) et Gilles Moretton (à droite), présents au Qatar pour le Mondial de Padel

 

Il ajoute que pour lui “ce mondial est la Rolls-Royce de l’organisation. Le standard de qualité à évolué dans le bon sens au vu de la croissance du padel”.

Cela peut être un très bon moyen de motiver les prochains pays hôtes à organiser des évènements d’une telle envergure.

Comme le soulignait le chargé de mission padel au sein de la FFT Arnaud Di Pasquale, présent sur place, nous avons pu voir que ce que proposait le tennis en terme d’installations et de technologie a été aussi mis à disposition du padel. Une très bonne nouvelle pour Gilles Moretton.

Arnaud Di Pasquale Qatar 2020 padel

“Le Padel a une voie tracée pour devenir un sport majeur”

Le président de la FFT semble conquis par la direction que prend le padel au niveau mondial.

Et il est vrai que depuis quelques semaines tous les voyants sont au vert pour ce sport qui se voit grandir de plus en plus un peu partout dans le monde mais surtout, avoir une visibilité bien plus importante qu’auparavant.

En effet Canal + a obtenu les droits pour diffuser le World Padel Tour et Bein Sports pour retransmettre ces Mondiaux de Padel au Qatar. Et tout ça en l’espace d’un mois !

Cependant Gilles Moretton semble précautionneux et fait preuve de retenue quant à cette croissance.

“Il faut faire attention aux sports qui grandissent trop vite. Il faut y aller étape par étape. Aujourd’hui la notoriété des joueurs n’est pas encore au niveau de ce que l’on donne comme exposition bien que la qualité du jeu soit bien présente. Maintenant comme pour d’autres disciplines sportives, nous devons apprendre à créer des stars, leur donner une visibilité mondiale afin que petit-à-petit nous puissions rejoindre les autres sports”.

“Un bilan positif”

Bien entendu quand nous revenons sur les chiffres du padel en termes d’inscriptions, de licenciés, du nombres de clubs créés ou encore de l’engouement que le padel peut générer depuis plus d’un an, nous pouvons constater que le bilan est bel et bien positif.

A la FFT, la nomination d’Arnaud Di Pasquale au poste de Directeur de la Mission Padel prouve encore une fois que l’organisation “s’est donné les moyens de réussir” comme le commentait notre invité du jour.

Beaucoup d’axes de travail ont été choisis pour continuer sur cette dynamique d’expansion comme le thème concernant la construction des pistes, l’intégration des clubs privés et publics dans cette stratégie ou encore la problématique découlant de la licence.

“Ne pas déshabiller le tennis pour habiller le padel”

Lors de cet entretien avec Gilles Moretton ce qui a pu nous marquer c’est bien entendu sa volonté de poursuivre dans cette dynamique positive.

Aujourd’hui le padel compte de plus en plus d’aficionados et l’objectif de la FFT serait d’en faire un sport dissocié du tennis.

Dans les mois à venir un plan de développement sera communiqué : “il s’agit du padel pour tous, permettre à un maximum de personnes de pouvoir profiter de ce sport

Cependant il reste vigilant car pour que cela fonctionne correctement il faut que tous les acteurs soient structurés à tous les niveaux : “c‘est un sport émergent qui mérite de prendre son temps pour se développer” affirme-t-il.

Enfin nous avons vu qu’une formation délivrant un diplôme officiel a été créée et cela fait bien entend partie de ce plan d’actions pour le futur du padel en France.

Retrouvez l’interview dans son intégralité :

 

 

L’équipe Padel Magazine tente de vous offrir depuis 2013 le meilleur du padel, mais aussi des enquêtes, des analyses pour essayer de comprendre le monde du padel. Du jeu à la politique de notre sport, Padel Magazine est à votre service.