NationaleActus Padel ClubsACTUALITÉSTournois PadelPadel Club de Lyon (Padel Central)

Ferrandez / Fouquet couronnée roi de Lyon

Si la saison dernière, la première sous tutelle de la FFT, les clubs et joueurs du sud de la France se sont laissés surprendre par le dynamisme et la réactivité des nouveaux venus, notamment Lyonnais, c’est une vrai « guerre » (amicale puisque sportive) qu’ils vont menés cette saison pour retrouver leurs places en haut des classements cette saison. Et il faut bien reconnaître, que lors des deux batailles, masculines et féminines, du tournoi d’hiver du Padel Club de Lyon dans les tranchées du Padel Central Lyon, le sud l’a emporté par KO !

Tout d’abord, les 16 et 17 janvier dernier, c’est l’armada masculine; le général Jérôme Ferrandez (et son lieutenant Kévin Fouquet) champion d’Europe en titre et vice champion de France, en tête qui a opéré à un débarquement en force ! Dans leur sillage, les gradés Laurent Boulade/Michael Kuzaj, Jeremy Ritz/Maxime Moreau, Pier Gauthier/Mathieu Barrot, Lionel Vinceguerra/Julien Otami, et Aurélien Grandmont/Gilles David n’ont fait qu’une bouchée de la résistance locale.

Diminué par les désertions sur blessures avant le combat de leur numero 1 et 2 (Justin Lopes, Johan Bergeron) mais aussi du toujours redoutable « el Blanco »(serge Reisinger), le bataillon local était mené par Simon Desliens et Pierre Etienne Morillon. Dès la phase de poule, le bombardement sudiste fait de gros dégâts : l’essentiel des forces Lyonnaises est décimé. Pourtant tête de série, les paires Arnaud Taboni/Romain Dubost Chavrier, David Miotto/Jean Yves Levrat, Clément Arcangelli/Alexandre Perilhon et Arnaud Chaffanjon/Laurent Bériard tombent sous les imparables attaques du padel sudiste,

Seuls Jérôme Xambeu/Thomas Clément et les leaders Desliens/Morillon se retrouvent sur le front des ¼ de finales. Les premiers seront froidement exécutés par Ritz/Moreau tandis que les seconds se battront jusqu’au dernier point du super tie break avant de rendre les armes face à Gauthier/Barrot.

C’est donc après des duels fratricides que Ferrandez/Fouquet sortiront vainqueurs d’une finale tardive et tronquée après la blessure de Michael Kusaj, marqué par l’intensité des combats précédents.

Si la force de frappe des paires expérimentées du sud est évidente, nul doute que les artificiers Lyonnais, au complet cette fois, auront a cœur de prouver leur valeur lors d’affrontements ultérieurs. Vu l’engouement pour ce tournoi (32 paires inscrites) le dynamisme des clubs existants (master de Padel Lyonnais, Foire de Lyon), les projets qui se concrétisent (St Priest, TCM5) et ceux en gestation (un grand club indoor dans l’Est Lyonnais), le retard en terme d’infrastructures et d’expérience se comble et si le sud a gagné une bataille, les Lyonnais n’ont perdu la guerre !

Jérôme Bécasset et Jean-Marc Hériard

Sur le même sujet:

Jerome Becasset

Jérôme Béasset est le Paquito Navarro de la team Padel Magazine. Offensif sur tous les sujets du monde du padel, il revient sur de nombreux sujets avec un oeil toujours avisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
X
X
Lire les articles précédents :
Elias Estrella dit adieu aux siens

C'est une bien triste journée pour le monde du Padel. En effet nous avons appris avec stupéfaction en ce lundi 11 janvier le décès du joueur argentin Elias Estrella. Elias...

Le Padel sport dangereux ?

Le plus souvent, on dit du padel qu'il est convivial, familial, accessible ou encore moins dangereux que du tennis ou du foot. C'est certainement le cas lorsqu'on pratique le padel...

Amortir au service c’est possible !

Dans le padel, amortir au service est largement possible. Et ce n'est pas Maxi qui dira le contraire, auteur d'un ace au service contre le numéro un mondial. En 2015,...

Fermer