Rencontre avec Marcelo Capitani, joueur de padel de l’équipe italienne. Un joueur vétéran qui mobilise les jeunes joueurs pour l’avenir du padel à travers son pays, son continent et à travers le monde. Rencontre exclusive Padel Magazine avec ce grand joueur.

Marcelo Capitani, joueur du WPT pointant à la 330 places mais ayant été un habitué des grands rendez-vous du WPT nous accorde une interview durant ces Championnats d’Europe pour nous parler de ce qu’il connaît le mieux…

Padel Magazine :  Comment se porte le padel aujourd’hui en Italie ?

Marcelo Capitani : Je suis arrivé en Italie il y a maintenant 3 ans (origines Argentines). A cette époque il y avait sur la unique ville de Rome 100 pistes de padel. Aujourd’hui nous en comptons plus de 800 uniquement sur Rome, 45% du chiffre total de pistes du territoire. Une augmentation et une promotion incroyable ces dernières années pour arriver à plus de 1500 pistes en Italie. Venant d’Argentine, je remarque beaucoup de similitudes avec les débuts du padel en Argentine et en Espagne, que ça dure. Nous avons la chance de compter sur l’ appui de la Fédération Italienne de Tennis . Je pense que l’avenir du padel passe aussi par ces fédérations de tennis qui ont de l’expérience.

PM : Quel est le niveau actuel des joueurs italiens ?

MC : Actuellement nous avons plusieurs joueurs qui jouent régulièrement des tournois du WPT. Deux d’entre nous vivent en Espagne et viennent de temps en temps en Italie. Par contre, la majorité vivent en Italie et voyagent dès que possible en Espagne ou  ailleurs pour participer  à ces tournois et mettre en avant le padel italien.

PM  :  Combien d’équipes italiennes sont engagées dans  ce Championnat d’Europe ?

MC : Mis à part l’équipe nationale qui est engagée tant en catégorie masculine que féminine, nous avons, dans le tournoi Open masculin, 16 paires engagées. Chez les filles,  nous comptons un peu moins d’équipes mais tout de même de belles équipes que je suis fier de représenter. Je suis content aussi de voir des équipes comme la Russie participer à cette compétition. Première fois pour eux, un voyage long, mais surtout une grande volonté de progresser.

Je tiens à souligner l’appui et la proximité du président de la Fédération Internationale de Padel Luigi Carraro.

PM : Quels sont vos objectifs sur ce tournoi ?

MC : Avec tout mon respect pour toutes les autres équipes présentes, je pense qu’au niveau des équipes nationales et de part l’absence de nations comme l’Espagne et le Portugal, nous verrons une finale entre l’Italie et la France car la plupart sont des joueurs professionnels. Il peut y avoir des surprises mais autant nous sommes au courant des paires françaises, autant nous, nous aurons des choix à faire, car certes il y a des joueurs du World Padel Tour, mais il y a aussi des différences entre les joueurs dans notre groupe et il faudra donc trouver la meilleure des combinaisons pour passer. En toute objectivité, et après notre rencontre jouée il y a 2 ans,  en prenant en compte l’amélioration de tous ces joueurs, je donne un 50/50.

Dans la partie Open, la présence de joueurs espagnols va certainement faire la différence. Je donne en favoris Moreno-Rubio mais je mets aussi  Tamame-Britos comme les probables vainqueurs de l’Open.

PM : Parlons de la promotion du padel en Italie

MC : Actuellement nous avons plusieurs magazine tant papier qu’internet qui diffusent de plus en plus sur le padel. Une page web qui fonctionne bien est padelnostro. Sur le terrain, padelmania organise des championnats très intéressants avec des masters au final. La Fédération Italienne de Padel aide vraiment beaucoup au développement de ce sport et il est important de noter son implication lors de ces championnats d’Europe. L’année 2020 verra l’apparition d’un nouveau championnat en Italie, celui des jeunes (je suis content parce que je serai aux commandes).

PM : Quels sont les grand tournois en Italie ?

MC : Il y a un Grand Slam qui comporte 6 étapes et un Master. Ce tournoi est ouvert à tous sachant que les équipes doivent être formées au minimum d’un italien. Plusieurs FIP Tour notamment j’ai un coup de coeur pour celui de Milan chez Gustavo Spector. Enfin, le WPT. Peut-être l’année prochaine ?

PM : Une petite anecdote sur l’équipe d’Italie avant de nous quitter ?

MC : Oui il y a  2 ans nous partions de l’hôtel en bus vers le lieu de réalisation du tournoi, un peu pressés, avec du retard comme d’habitude (Rire).A notre arrivée, il nous manquait un joueur, Enrique Burzi.  Heureusement qu’il a pris un taxi et qu’il nous a rejoint juste à temps car son temps passé aux toilettes  aurait pu nous coûter la victoire. Pour se racheter de son retard, c’est lui qui nous a donné la balle de match.

PM : Un grand merci Marcelo pour cette interview

MC : Merci à PM pour votre travail ici sur Rome et  pour le padel international.

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.