Pour terminer 2020, Vincent Laureyssens rencontre en exclusivité pour Padel Magazine, Fernando Belasteguin. Il revient sur son année sportive, l’ouverture de son premier Bela Padel Center, et ses perspectives de développement pour les prochaines années.

Un retour sur l’année 2020

“L’année 2020 a été une année bizarre, car avec la pandémie, seulement 11 des 18 tournois prévus ont pu être joués sur le World Padel Tour. Nous avons très bien fini l’année avec cette seconde place mondiale avec Agustin (Tapia). Sur le plan sportif, le constat est très positif.”

pleures belasteguin tapia master menorca 2020 victoire

“Sanyo est le meilleur joueur de droite”

“J’ai de meilleures attentes pour 2021, avec le vaccin qui nous permettra de faire une saison plus normale.”

Le défi avec Sanyo est très beau et très motivant. A mon âge (42 ans en mai), que je puisse encore aspirer à me battre pour la première place du ranking, aux côtés de celui qui est, selon moi, le meilleur joueur de droite du moment.”

Bela Sanyo ensemble 2021

Wilson Bela, un grand succès

“Je suis très heureux de l’accord trouvé avec Wilson. Ils m’ont fait confiance pour les aider à développer et répandre le padel. Pour moi, c’est très important de pouvoir travailler avec une telle multi-nationale pour développer le padel en tant que sport. C’est un honneur de se sentir écouté pour développer les palas Wilson.”

“Le Bela Padel Center : un rêve exaucé”

“C’est un centre dans lequel, à travers le padel, je veux transmettre les principes et les valeurs que m’ont donné le sport. Je veux que dans un Bela Padel Center, ma philosophie de vie puisse être respirée.”

“Je ne dirai jamais que le Bela Padel Center est la meilleure école du monde, mais je dirai que dans ce centre, nous allons éduquer avec les valeurs et les principes du sport.”

vincent laureyssens bela padel center alicante

Une ambition sans frontières

“Pour moi, il était nécessaire de développer rapidement un premier Bela Padel Center, et Alicante est une ville très internationale avec un climat incroyable.”

“À partir de maintenant, je veux développer la marque Bela Padel Center en l’ouvrant au monde avec ce concept de franchise. Mais en portant toujours une attention particulière au concept du club, à son image, et surtout à la philosophie que nous voulons transmettre.”

“Alicante est la première, et nous travaillons actuellement pour ouvrir des franchises partout dans le monde, et aider à développer le padel.”

“J’espère que nous pourrons rapidement avoir le premier Bela Padel Center en Belgique.”

bela padel center terrain de padel

Les rêves de Bela pour le futur

“J’espère que le meilleur moment de ma carrière n’est pas encore arrivé.”

Le padel m’a beaucoup donné, et je veux le lui rendre. Pour cela, je vais travailler, tant que je serai professionnel, et lorsque je ne le serai plus, je continuerai de travailler au quotidien, du lundi au lundi, pour faire connaître ce sport merveilleux partout dans le monde.”

belasteguin-lopez-lecci-pyramides-interview-scaled

“Un seul chemin possible pour le padel : le succès”

“Le développement du padel dans le monde est très bon, pour une simple raison : je ne connais aucun autre sport qui soit, depuis le premier jour, si facile et si amusant que le padel.”

“Lorsqu’un sport est, depuis le début, si facile, si amusant et si social, c’est un sport qui n’a qu’un seul chemin pour le futur : le succès.”

“Nous devons tous travailler ensemble, dans la même direction, pour aider à le développer partout dans le monde.” 

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.