Grand gagnant du dernier P2000 de la saison au côté du très prometteur Dylan Guichard, Bastien Blanqué est revenu au micro de Padel Magazine sur son année 2022 ainsi que sur son avenir.

“Une médaille de bronze méritée”

“En 2012 je me qualifiais pour mes premiers Championnats du monde à Cancun avec Alexis Salle, Robin Haziza, Jérémy Scatena, Kévin Fouquet… et dix ans plus tard je suis médaillé de bronze à Dubaï. On m’aurait dit ça à cette époque je n’y aurais pas cru. Le padel en France se développe, il y a des joueurs professionnels maintenant et on a réalisé un truc de dingue.”

Il y a dix ans au Mexique nous avions terminé à la huitième place car nous n’avions pas encore de joueurs pro mis à part Robin et Scat qui jouaient un peu sur le circuit. Cette année nous avions l’objectif de terminer quatrièmes et l’opportunité de faire mieux s’est présentée. Vingt-quatre heures avant nous avons discuté avec les gars pour aller chercher la médaille de bronze et on l’a fait ! En 2012 ça aurait été un hold-up mais là, on la mérite quand même un peu (rires).

C’est très étonnant car nous en parlions avec Benjamin Tison dans l’avion. En effet avant de partir il me disait que cette compétition allait être horrible pour les Brésiliens car ils ne peuvent pas gagner contre l’Argentine et l’Espagne. Mais derrière ils ne peuvent pas perdre car ils ont des joueurs meilleurs que ceux de la France ou de l’Italie comme Pablo Lima, Marcelo Jardim ou encore Lucas Bergamini. Le Portugal les élimine et de là nous nous mettons tous d’accord pour changer l’objectif et aller chercher cette 3ème place. On savait qu’on avait les armes pour battre les Portugais.”

Leygue blanqué mondial 2022
Thomas Leygue et Bastien Blanqué au Championnat du monde 2022

“On a écrit l’histoire”

Notre groupe de huit mecs que nous étions était très soudé, il y avait d’autres bonnes paires qui pouvaient être alignées sans problème et Pablo avait même du mal à faire ses équipes car il disait qu’il y avait des profils différents mais que les quatre paires étaient compétitives.”

“C’est vrai que durant l’année on se tire la bourre sur le circuit français mais en équipe de France chacun met son égo de côté, on discute bien et on se dit les choses. Comme je leur disais, on a écrit l’histoire dans le padel français et même mondial car à la fin Sanyo est venu nous voir pour nous féliciter et on voyait que tous avaient le sourire pour nous.”

ambiance équipe de france mondial
L’équipe de France masculine après sa médaille de bronze

“Aller chercher une finale aux Championnats d’Europe”

“L’an prochain il y a les championnats d’Europe, nous ne savons toujours pas où ils se dérouleront mais là l’objectif sera d’aller chercher une finale. Cependant l’exploit que nous avons réalisé cette année face au Portugal ne se refera peut-être pas car ils disposent d’une très belle équipe et leurs joueurs risquent d’être très revanchards. Attention aussi aux Suédois qui possèdent une excellente équipe aussi, mais pas plus forte que le Portugal ou nous.”

Cette année avec la France l’avantage majeur c’est qu’il n’y a pas de faiblesse. Nous avions une équipe homogène sur le plan du niveau de jeu et c’est ce qui a fait notre force car nos adversaires ne savaient pas ce que nous allions faire.

“Depuis un an je ne prends plus de plaisir sur le WPT”

Je dirais que cette saison s’est partagée en deux. De janvier à juin : pas bonne du tout en terme de pré saison, entrainement et compétitions. Hormis une seule chose, le P2000 remporté à Paris, à Padel Horizon et encore je n’arrivais pas en confiance.

Et en juillet il y a eu beaucoup de changements dans ma vie, mais également avec mes équipes sportives et depuis c’est très bon. L’élément déclencheur c’est l’appel d’Adrien Maigret pour jouer avec lui le Premier Padel de Roland-Garros. On part faire un premier tournoi de préparation qui se passe bien et ensuite il y a pas mal de bonnes choses qui se sont enchaînées, Championnats de France, les P2000, la médaille de bronze et dans ma vie personnelle tout va très bien”.

Bastien-Blanque-volee-Adrien-Maigret-16e-greenweez-Paris-Premier-Padel-Major
Adrien Maigret et Bastien Blanqué au Greenweez Paris Premier de Roland-Garros

“L’année prochaine je vais me concentrer à fond sur Premier Padel et les tournois FIP mais si j’ai un peu de temps je ferai tout de même quelques compétitions World Padel Tour. Tu le sais Franck, les conditions du WPT ne me conviennent pas car c’est très rapide et il n’y a pas de hauteur. Tu vas jouer au fin fond de l’Espagne contre deux Espagnols, sans arbitrage, où presque tous les points sont litigieux.

Premier Padel ou encore le circuit FIP c’est différent, tu es bien reçu, un hébergement payé et des conditions de jeu meilleures, balles neuves, possibilité de sortir, un arbitre présent etc. Cela doit rester du plaisir et je me suis rendu compte que depuis un an je ne prenais plus de plaisir sur le World Padel Tour. Je me sens mieux sur Premier Padel, d’autant plus que je gagne des matchs et c’est télévisé. Donc pour ma part je me centrerai sur Premier Padel, FIP, circuit français et équipe nationale.”

“Je vois à quel point les joueurs sont heureux sur les étapes de Premier Padel et tournois FIP. Nous sommes mieux reçus ,la communication est meilleure, les prize-money plus importants et les tableaux plus ouverts. Je crois beaucoup en Premier Padel. Je pense que nous allons tous partir dans cette direction mais de là à dire si le WPT va arrêter, je n’en ai aucune idée.

“Je n’ai encore jamais joué à l’APT mais pourquoi pas. Cette année je n’ai pas eu le temps.”

Plus heureux en France

“Il y a un an j’annonçais que ma collaboration avec Ramiro Choya, mon entraineur de cœur, celui qui m’a tout appris prenait fin. Il est partit à Doha et en février je me suis retrouvé dans une impasse. J’ai décidé de rentrer dans une académie mais c’était très différent.

En début d’année j’ai changé de sponsor et je suis passé chez Bullpadel donc je suis entré à l’académie de cette dernière avec Rodrigo Ovide et Gaby Reca. Cela se passait bien mais sans plus, je sentais que je ne progressais pas, c’était loin de chez moi donc il fallait que je change des choses.

Donc je suis revenu vivre à Toulouse et je m’entraîne tous les jours depuis début juillet avec Christophe Semmartin principalement au Toulouse Padel Club. De plus j’ai ma préparation physique et mentale ici, je suis parvenu à me créer un cadre très professionnel. Je retournerai en Espagne par moments mais pas pour y vivre. Nous y avons été avec Thomas pour nous entrainer mais le côté personnel est très important et je me sens plus heureux ici.”

“Un choix fortement critiqué”

“Avec Thomas nous avons gagné les Championnats de France ensemble cette année mais nous n’avons pas encore parlé de la saison prochaine. Me concernant s’il veut refaire une année avec moi c’est ok bien évidemment. Est-ce que lui va vouloir revenir ? On n’en a pas discuté. On aura le temps d’en parler ensemble et de voir ce qu’il souhaite. Voudra-t-il jouer à droite ou à gauche, car je vois qu’il est repassé à gauche…”

Blanque Leygue champions de France 2022 au Toulouse Padel Club

“Mon choix a été fortement critiqué et je vais modérer mes propos, beaucoup de gens proches de lui n’ont pas cru en lui ni en notre paire. Je leur avais bien dit que nous allions faire de belles choses ensemble. Je suis allé le chercher, il s’entraînait avec Gaby Reca, il ne progressait plus trop, il ne savait pas de quel côté jouer donc je lui ai proposé de venir s’entrainer avec moi et Ramiro Choya. L’an dernier on perd en finale aux Championnats de France et cette année on gagne et on voit Thomas exploser sur le circuit français. Je suis très content de faire partie de son parcours et je ne lui souhaite que du bonheur.”

“J’ai eu des propositions”

“Pour la suite je n’ai pas de partenaire. Actuellement je suis 130 /140 donc je vais essayer de trouver un Espagnol dans ces eaux-là. Sinon avec Thomas s’il veut éventuellement démarrer un projet international ensemble. Après ma médaille de bronze j’ai des propositions, deux joueurs Portugais m’ont écrit et j’ai eu d’autres demandes mais je leur ai dit que pour le moment je m’arrêtais un peu.”

Bastien Blanqué et Johan Bergeron

“Un petit mot pour Jo (Johan Bergeron) qui nous a annonçé sa décision d’arrêter sa carrière sportive à Dubaï devant tout le groupe. Il n’y avait que Ben Tison qui était au courant. Ce fut un moment très émouvant pour moi car pour moi c’est la fin d’une grande histoire qu’on a faite ensemble. Je ne lui souhaite que du bonheur pour la suite et je suis très content et fier d’avoir vécu cette expérience avec lui. Il y a cinq ans quand on est partis ensemble il m’a fait confiance.”

Retrouvez cette interview dans son intégralité ci-dessous.

Sébastien Carrasco

Futur naturopathe et passionné de padel, Seb est le monsieur santé / alimentation de Padel Magazine. Il jongle entre pala, quinoa et huiles essentielles. Depuis bientôt deux ans maintenant il traite l’actualité de la petite balle jaune avec toujours la même passion.