Arce/Dal Bianco – Julianoti/Rocafort sera l’affiche de la grande finale de l’Hublot Monaco Master 2021. Les quatre hommes ont livré de grosses prestations pour se battre pour la couronne demain.

Comme deux frères sur le court

Le début de match est très contrôlé par les deux paires. Les échanges sont longs. Tout le monde sait l’importance de ce match.
Arce et Dal Bianco sont très concentrés sur leur jeu, mais Pascoal et Lahoz leur rendent coup pour coup.

L’expérience va même primer face à la fougue des Argentins qui leur fait commettre des erreurs dans le moment décisif du set. Pascoal/Lahoz est bien la révélation de ce Monaco Master, et la paire ibérique prend le premier set. 6/4

willy lahoz pascoal monaco master demies

Dans le début du deuxième set, Maxi et Franco semblent plus frais. Sur une volée de coup droit facile, Vasco Pascoal fait la faute qui donne le break aux Argentins. Ils sont de retour !

Mais ce que fait Willy Lahoz à 50 ans est tout simplement inhumain. L’Espagnol diffuse sa magie sur le court du Casino pour reprendre le break. Le set va jusqu’au tie-break. Dans un énorme combat, Dal Bianco/Arce prend le dessus pour nous offrir un set de plus de spectacle. 7/6 (7-5)

dal bianco celebration monaco master apt

Maxi et Franco reprennent confiance, et leurs frappes font de plus en plus de mal. La paire expérimentée accuse le coup sur le plan physique. Break d’entrée.

Depuis le deuxième set, et une balle où Vasco et Willy se sont gênés, l’ambiance semble mauvaise dans cette paire. Les deux joueurs se récriminent souvent les points perdus avec de grands gestes. L’alchimie entre Maxi et Franco reste toujours aussi parfaite, et c’est sans doute cela qui fait la différence. Dal Bianco/Arce se qualifie pour la grande finale du Monaco Master. 6/2

dal bianco arce celebration demies monaco

Franco Dal Bianco : “Notre relation fait la différence sur le court. Ça fait plus d’un an qu’on habite ensemble, et c’est un plus qu’on a par rapport aux autres paires.”

Brésil + Espagne = Finale

Le premier break du match se fait attendre. Lorsque Alfonso joue à droite -à cause de sa blessure aux abdominaux-, la paire argentine est moins létale. Dans le cinquième jeu Cayetano Rocafort et Julio Julianoti poussent les n°1 à la faute et prennent une option sur le premier set.

Federico commence à prendre feu, et Gonzalo l’accompagne avec un très bon travail du côté droit. Sans smasher, il n’a pas de douleur aux abdominaux. Il laisse donc son coéquipier prendre en charge les balles hautes attaquables, et cela marche bien. Les Argentins reviennent.

Mais un punto de oro gagné par Julianoti permet à son équipe de faire un nouveau break, et de remporter le set au service suivant. 7/5

chiostri alfonso discussion demi monaco

Dans le deuxième set, Chiostri et Alfonso laissent passer trop d’opportunités. Ils gâchent 4 balles de break en début de set. Julio Julianoti et Cayetano Rocafort sont aussi une grande paire, et il faut absolument convertir les opportunités pour les battre.

Chiostri/Alfonso est encore touchée par des problèmes physiques. Cette fois-ci, c’est Federico qui fait appel au kiné. Il retire sa chaussure pour être soigné au pied : nous découvrons un pied décoré par plusieurs bandages. Les Argentins continuent mais ils sont dépassés par le Brésilien et l’Espagnol qui remportent la deuxième manche 6/4.

bandages chiostri monaco

Julio Julianoti et Cayetano Rocafort tiennent leur première finale, pour leur  premier tournoi ensemble, les deux hommes montrent déjà de très belles choses.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.