Ce lundi en début d’après-midi, le directeur de cette étape toulousaine du World Padel Tour, Robin Haziza, a dressé pour nous un premier bilan de l’épreuve.

« Le bilan organisationnel est excellent , je crois que tous les joueurs et joueuses sont super contents à la fois du set-up et de l’accueil que nous font ici à Colomiers les équipes de 4Padel. On a fait un beau boulot et ça se reconnaît.

Après, sur les terrains, on a eu une très belle matinée dimanche, avec la victoire de tous les joueurs français inscrits, malheureusement, le soir il n’y a pas eu d’exploit, même si c’est passé tout près. Et puis ce lundi matin, deux paires françaises n’ont pas gagné. La satisfaction est venue de Jessica (Ginier) et Lucile (Pothier), qui ont décroché une superbe victoire et qu’on reverra ce soir. De leur côté, Mélissa et Amélie n’ont pas eu de chance, elles perdent en ayant une balle de set au premier et en menant dans le second… mais la partie a tourné. »

Les sorties autorisées mardi

« Pour le reste, on a droit à de belles batailles, à une grosse chaleur, si bien que ça sollicite beaucoup les organismes. J’ai parlé ce matin à un joueur qui a joué deux matches de trois heures hier et ce matin, il me confiait qu’il n’avait plus d’essence dans le réservoir.

Ces conditions de chaleur et de hauteur du plafond influent un peu sur le jeu, elles en favorisent certains, mais ce sont les mêmes conditions pour tout le monde. D’ailleurs, les joueurs sont les premiers à dire que sur les épreuves du WPT en Espagne, ils sont rarement reçus avec une telle qualité d’accueil et de structure. Et puis à partir de mardi, lors du dernier tour des qualifs, les sorties seront autorisées car les matches se disputeront sur les deux terrains où elles sont possibles.

Le public déjà au rendez-vous

Le public sera le bienvenu encore une fois, puisqu’on a un dispositif sympa avec des tribunes gratuites, en accès libre. Le but est que le plus grand nombre puisse venir déjà voir des matches d’un niveau déjà exceptionnel, au 4Padel jusqu’à mercredi puis au Palais des sports, dès mercredi également… »

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.