Battues 6/4 – 6/0 par la coriace paire espagnole Pérez Parra / Vano, les premières Françaises en lice ce lundi sur le central du 4Padel de Toulouse se sont confiées à Mario Cordero juste après leur match. Avec deux sentiments dominants : déception et frustration.

Laura Clergue : « On était venues avec l’objectif de profiter, même si on sait que ce sont des matches difficiles, dès le premier tour. Dans d’autres tournois, on a souvent un match de chauffe alors qu’ici, c’était difficile d’entrée. Je pense qu’on a un peu loupé le coche au premier set et c’est surtout qu’elles ont mis en place une tactique qui ont anéanti nos coups forts et nous, on a manqué un peu d’énergie positive. Ensuite les choses vont vite, ce sont des filles difficiles à affronter, qui jouent juste, font toujours de bons lobs à contre-pied ou des lobs rapides, des balles dans les pieds. Je suis quand même déçue qu’on n’ait pas pu faire mieux au deuxième set. On n’a pas honoré à fond la wild card, on est désolées, surtout qu’elles ont joué un jeu très frustrant pour nous : on sort du terrain avec l’impression de n’avoir rien fait. »

Fiona Ligi : « C’est un jeu différent du jeu à la française. Il nous a fallu un temps d’adaptation, on était plus ou moins bien selon les moments. Il nous fallait trouver la variation de rythme que nos adversaires ont su mettre en place alors que nous, on s’est un peu précipitées à vouloir tout faire trop vite. Ensuite, on s’est un peu relâchées dans le deuxième et on n’a pas réussi à remonter, c’est pour ça qu’on est un peu déçues. Mais déjà, avoir une wild card et jouer un World Padel Tour en France, c’est une expérience extraordinaire, et à Toulouse c’est encore mieux. Mais on ne va pas s’arrêter là, on va en faire d’autres. »

Les autres résultats sont à consulter ICI

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.