L’un des plus grands (si ce n’est le plus grand) entraineurs de l’histoire du padel a répondu à nos question, au club des Pyramides.

Lorenzo Lecci López : Tu entraines actuellement une paire française, comment se passe la collaboration ?

Ramiro Choya  : Je suis très heureux de l’année de Bastien. J’entrainais avant la paire, mais Johan a déménagé à Barcelone et je suis avec Bastien maintenant à Madrid. Il avait du mal à gagner des match mais maintenant il passe les pré-qualifications à quasiment toutes les étapes du WPT. Je pense que c’est l’un des joueurs du WPT qui a le plus progressé cette année.

LLL : Comment as-tu gérer la période de confinement avec tes joueurs ?

RC: Plus de trois mois enfermés… c’était difficile. Les joueurs ont tous réagi différemment. Certains avaient besoin de beaucoup parler, d’autres pas du tout, donc je me suis adapté aux joueurs et à leur personnalité. Certains ont beaucoup travaillé physiquement, et d’autres moins.

LLL : Le WPT est dominé par les joueurs espagnols ou sud-américains, mais les français arrivent doucement. Penses-tu que les joueurs français ont une chance d’atteindre le dernier carré des tournois dans les prochaines années ?

RC: Pour sûr oui. Sur le circuit masculin, comme sur le circuit féminin. Dernièrement Alix, Laura et Léa ont atteint les huitièmes. Les joueurs français sont en ascension et la FFT travaille bien avec toujours plus d’infrastructures. Cette première génération de joueurs doit ouvrir le chemin pour la génération suivante qui ira encore plus loin et pourrait aller chercher les premières places au classement WPT.

LLL : Que penses-tu du club des Pyramides ?

RC: Il est spectaculaire. Je connais la grande majorité des clubs en Espagne et en Europe, et peu sont comme celui-ci. De très belles installations, et une magnifique météo. Je pense que le fait de jouer dans un aussi bel endroit rend le tournoi encore meilleur.

 

 

 

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.