Lundi oblige, les spectateurs sont moins nombreux que dimanche sur les gradins du 4Padel de Colomiers. Mais l’un d’entre-eux se régale et ne perd pas une miette des magnifiques matches de previas du Human Padel Open : José, 58 ans, de Sainte-Croix-Volvestre (Ariège). Il nous parle de sa nouvelle passion.

« J’ai découvert le padel il y a trois ans, je suis là et c’est un privilège d’être aussi près de tels joueurs, de pouvoir observer les effets, la puissance. C’est déjà très bien à la télé, mais d’être tout près, comme ici, c’est vraiment différent et encore mieux.

“Je joue deux fois par semaine”

J’ai commencé le padel à 55 ans, j’essaie de jouer deux fois par semaine. Au départ, je suis un joueur de pelote basque. Comme je vis désormais les deux tiers du temps au Portugal, je ne peux pas pratiquer la pelote. Donc des amis en visite m’ont offert une raquette de padel : j’ai débuté comme ça et je trouve ce sport super. Je ne fais pas encore de compétition, mais je commence à faire des tournois internes dans mon club.

Et quand je suis ici dans mon village de Sainte-Croix-Volvestre, j’essaie de convertir au padel les joueurs du club de tennis local. Tous aiment beaucoup ça, même parmi les filles ou les jeunes. La prochaine étape est peut-être la construction d’au moins une piste dans ce club, ce serait parfait. L’avantage du Portugal, c’est que la location des terrains coûte moins cher qu’ici. »

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.