Lucia Sainz a fini l’année à la première place du ranking du WPT, en montrant un niveau de jeu spectaculaire avec Gemma Triay. Elle se confie pour Mundo Deportivo sur cette saison incroyable et son nouveau projet avec Bea Gonzalez.

Un rêve exaucé

A ses 36 ans, et après 5 années passées avec Gemma Triay, Lucia Sainz a atteint son objectif majeur.

“Le n°1 était un rêve pour moi. Ce fut une année très difficile car nous avons joué le premier tournoi, et le confinement est arrivé. Nous avons travaillé très dur avec Gemma sur le plan physique et sur le plan mental, et je pense que ça a été déterminant.”

Le mental a fait la différence

“L’aspect mental a été très important cette année, surtout en fin de saison, et ce fut déterminant, ajouté à notre niveau de jeu. Nous avons joué avec agressivité, de manière différente, et cela répondait aux entrainements que nous avions réalisé.”

lucia-sainz-2-finales-estrella-damm-menorca-master-final-2020-1

Gemma a pris la décision

“La décision de se séparer a été prise par Gemma, ce n’est pas ma décision. Elle me l’a dit avant le tournoi d’Alicante, et nous avons donc disputé 4 tournois en tant que n°1, en sachant que nous n’allions pas continuer ensemble.”

Ça a été très dur. Nous voulions toutes le deux atteindre le n°1, mais pour moi c’était difficile de jouer en sachant que ma coéquipière allait me quitter. Il a fallu que je sorte le meilleur de moi-même. Cette situation nous a renforcées.”

“La saison prochaine, vous verrez une joueuse plus forte grâce à ce qui s’est passé cette saison. Je dois accepter cette décision. Ce sont des nouveaux projets pour nous deux, et je suis très enthousiaste pour le futur.”

Bea Gonzalez, le nouveau projet

“Ce qui est frappant c’est qu’elle n’a que 19 ans, et qu’elle est déjà au sommet. Malgré sa jeunesse, c’est une joueuse qui a été dans les 4 meilleures paires, et c’est incroyable. Nous allons essayer de nous accommoder rapidement pour tirer le maximum de notre paire.”

“Elle est très rapide, active, et elle peut rendre notre jeu très dynamique. Elle apportera aussi de la joie. C’est une joueuse qui a toujours le sourire, et c’est très important dans le padel.”

Sainz Gonzalez 2021 WPT

Un changement de staff

“Je change toute mon équipe d’entrainement. Je m’entrainerai avec Gaby Reca, et il m’a conseillé ce nouveau projet. C’est une manière de recommencer avec une nouvelle mentalité.”

“Nous continuerons de nous entrainer à Madrid. La décision de s’y entrainer a été très bonne et ça s’est vu sur notre rendement.”

“Le padel féminin sera très équilibré”

“Même si nous avons réussi à faire une excellente saison avec de très bons résultats, c’est très équilibré. Je pense que les jumelles (Mapi et Majo Sanchez) seront fortes, les Martas (Marta Ortega et Marta Marrero), Gemma Triay et Ale Salazar et Ari Sanchez et Paula Josemaria.”

“Ensuite, il y a aussi d’autres paires qui vont nous livrer de grandes batailles. Le padel féminin est très agréable à voir, et je pense que nous donnons un beau spectacle au public.”

Jouer sans public

“Ça a été très dur de jouer sans le public. Je tiens à remercier le WPT car c’est louable d’avoir réussi à organiser 11 épreuves, mais sans le public c’était froid. Il faut se réjouir d’avoir pu jouer, car on a pu presque tout faire normalement.”

Les souhaits et objectifs pour 2021

 “Avant tout la santé, et pouvoir jouer en m’amusant. Ce que l’on sème, on le récolte, je suis née travailleuse, et je le serai toujours.”

“Ma nouvelle coéquipière et moi allons essayer d’arriver à la place de n°1 mondiale. En tant que compétitrices, c’est ce que nous allons tenter de faire : être n°1. Mais il faudra y aller étape par étape. Tout d’abord nous devrons apprendre à nous connaitre et nous adapter l’une à l’autre. Nous allons tout donner, et cet objectif est clair.”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.