Rencontre avec Gabriel Aguirre Borrel, propriétaire de Aguirre y CIA, et Alfredo Peñalver, Président de l’une des marques les plus prestigieuses du marché du padel : Bullpadel.

Comment tout à commencé ? Ils répondent à nos questions.

Padel Magazine : Pouvez-vous nous raconter l´histoire de Bullpadel ? Comment la marque est née ?

Gabriel Aguirre Borrel Alfredo Peñalver (AP) : Bullpadel est né en 1995 de par l´union de plusieurs professionnels argentins et espagnols, bien que tout ait été monté en Espagne. 10 ans après la création, en 2005, une grande entreprise, Aguirre y Cía a acheté la marque. Nous pensions que le padel pouvait devenir un sport international, car en Espagne il était déjà populaire. Donc nous voilà partis dans cette affaire.

Nous avions la possibilité de créer une marque nouvelle, depuis 0, ou acheter une marque déjà existante sur le marché de l´époque. Après avoir analysé toutes les options possibles, nous avons opté pour l´achat de Bullpadel.

PM : Pourquoi Bullpadel et pas une autre marque ?

AP : Parce que Bullpadel était une marque 100% padel, l’une des plus anciennes de ce jeune marché, et surtout espagnole, ce qui allait parfaitement avec ce que nous comptions réaliser et que nous avons réalisé aujourd´hui : une marque spécialisée padel, qui peut créer et développer les meilleurs produits pour la pratique de ce sport dans toutes les catégories possibles.

Un autre aspect que nous avions dès le premier jour : avancer avec les meilleurs joueurs. Nous avons donc signé rapidement des tops joueurs. Le tout premier a été Cristian Gutiérrez (2005). En 2008 nous avons parié sur le padel féminin avec Necky Berwig, puis Iciar Montes en 2010, et Cata Tenorio en 2011.

En 2015, Maxi Sánchez a fait son entrée dans la Team Bullpadel avec la pala étoile de la marque : la Vertex.

Un an plus tard, nous avons réalisé un grand pas en avant en devenant le sponsor officiel textile du circuit le plus important au monde : le World Padel Tour. Nous avons équipé les arbitres, les volontaires, les hôtesses et tout le staff de l´organisation. Quand cette “grande” année s´est terminée, nous avons signé le retour de Paquito Navarro et fait naître la Hack.

En 2019, nous renforçons la Team féminine avec Alejandra Salazar. De cette union naît une ligne de bagagerie signée A.S et la pala Flow.

PM : C´est une belle histoire qui s´est créée entre Bullpadel et Paquito Navarro non ?

AP : Oui exactement. C´est comme une histoire d´amour (rires). Paquito a commencé à jouer au padel en 1995 avec une pala Bullpadel (la célèbre pala avec le Bull terrier comme logo). Plus tard il change de marque, et en décembre 2016, nos chemins se sont à nouveaux croisés. Ce fût un copié-collé de notre trajectoire ; début du padel la même année et nous nous rejoignons plusieurs années plus tard, avec une grande maturité.

Cela fait maintenant 4 années que nous parions sur lui comme numéro 1 mondial, et c´est devenu une réalité à la fin de la dernière saison. Nous sommes très heureux de son succès, auquel Bullpadel a largement contribué. Il faut reconnaître que notre objectif est commun ; avec beaucoup de travail et d´envie, nous aidons au développement de ce sport au niveau international.

PM : Nous pouvons dire qu´il y a eu un changement de stratégie chez Bullpadel ces dernières années ? On peut le voir notamment avec le logo. Comment s´est passé ce développement de la société ?

AP : Oui, tout a réellement commencé lorsque Bullpadel a été racheté par Aguirre y Cía. La chose a été simple : si nous voulions devenir spécialiste numéro 1 du padel, nous ne pouvions pas avoir comme logo un chien. Nous cherchons toujours à apporter aux consommateurs la meilleure technologie à nos produits pour la meilleure pratique possible, et nous pensions que le visage d´un chien ne montrait pas cette idée de la technologie que nous souhaitions transmettre.

Et je pense que nous avons réussi. Nos produits n´ont pas besoin de porter un nom complet pour reconnaître la marque. Seul le B transmet tout le travail que nous réalisons en amont : innovation, technologie et qualité.

PM : Que pouvons-nous dire de l´évolution du padel en Espagne ? Est-ce que le futur passe par l´internationalisation du padel ?

AP : Le padel aujourd´hui est un marché très développé, en permanente évolution par rapport aux canaux de distribution, aux marques existantes, aux clubs etc… mais qui continue d´évoluer. En toute logique, le pourcentage d´évolution est bien plus important dans les pays où le padel vient de naître et demande à être connu, que dans les pays comme l´Espagne où le padel est déjà mûr.

PM : Auriez-vous une anecdote à nous raconter ?

AP : J´en ai une en effet. Pour faire signer Paquito Navarro j´ai dû laisser gagner l’un de nos responsables. Mais ça doit rester entre nous…

 

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.