NationaleChampionnats de France de padelACTUALITÉSFFT

Le Strike des ligues Côte d’Azur / Provence

Les ligues Provence (Clergue / Casanova) et Côte d’Azur (Haziza / Scatena) remportent les titres de championnes de France de padel 2015.  Si la plupart des observateurs estiment qu’il n’y a aucune surprise de voir ces deux ligues tout en haut de l’affiche, il aura fallu beaucoup d’abnégation pour aller jusqu’au bout. Retour sur ces 3 jours très sportifs…

Des phases de poules compliquées pour certaines paires

Les premiers championnats de France de padel de l’ère FFT qui ont eu lieu au Padel Club Lyon ont tenu toutes leurs promesses et ce dès les phases de poules, où l’on a pu observer que les ligues du nord n’étaient pas en reste avec notamment des équipes comme la Ligue des Flandres ou la Ligue Pays de Loire qui pouvaient être très dangereuses. 15 paires hommes et 10 paires femmes étaient qualifiées pour ces phases finales. Seule, la paire femme Pays de la Loire manquera à l’appel.

Chez les hommes :

Dans la Poule A, 1 équipe était intouchable : Ferrandez / Boulade (Ligue Provence) qui ne permettra à aucune des autres paires présentes dans la poule de les faire douter. La seconde et troisième places sont en revanche très durement convoitées par la ligue CBBL, Flandres et Val d’Oise. Ces 3 paires termineront les phases de poules avec 2 victoires et 2 défaites. La paire qui en paiera le prix est celle du Val d’Oise.

La poule B est certainement la poule de la mort avec dans les rangs Scatena/ Haziza (Côte d’Azur) et Salles / Carité (Midi-Pyérénes) qui remportent logiquement les deux premières places tandis que la ligue lyonnaise ne réussit pas à obtenir le ticket pour les quarts.

La poule C semblait un peu plus homogène. Samuel Devrand et Simon Boissé (Ligue Pays de la Loire) ont mis tout le monde d’accord en remportant tous leurs matchs sans grosse résistance.

Chez les femmes, il faudra surtout attendre les demi-finales pour voir la Ligue Languedoc Roussillon poser des gros problèmes à la ligue Provence. Mais nous y reviendrons un peu plus tard.

Les Phases finales : Les deux grosses demi-finales Provence vs Midi-Pyrénées et Languedoc vs Provence

Chez les femmes, une paire aurait pu faire un gros coup : Languedoc Roussillon avec aux manettes Lines Meites et Emmeline Lambregts contre les favorites du tournoi Laura Clergue et Audrey Casanova. Les perpignanaises perdront finalement en 2 sets (6/0 7/6)

 En finale, on se retrouve logiquement avec la ligue Côte d’Azur (Sandy Godard et Géraldine Sorel) et la ligue Côte de Provence. Match disputé avec Géraldine Sorel très entreprenante et Sandy Godard qui tient bien en défense. Mais en face, c’est un petit cran au-dessus dans tous les domaines. Après avoir perdu le premier set 6/4, la ligue Côte d’Azur aurait pu rattraper son retard au tie-break du second set, mais Laura et Audrey tiennent bon. Elles deviennent ainsi les championnes de France de padel 2015.

La ligue du Val d’Oise (Sabrina Rioja et Monica Blankson-Hemans  termine 4e. C’est une très belle performance et pas forcément attendue.

Chez les hommes, il y a plusieurs matchs compliqués qui auraient pu tourner en faveur des outsiders lors des quarts de finales.

La ligue Pays de Loire (Simon Boissé et Samuel Devrand) a  failli perdre le fil de son match lorsque la Ligue CBBL (Franck Binisti et Justin Garnier) réussit à sauver une balle de match à 5/4 et à l’emporter finalement 7/5 alors qu’ils avaient pris 6/0 en 10 minutes dans le premier set. Simon Boissé et Samuel Devrand gagnent finalement le super tie-break sur le score de 10/4.

L’autre match qui aurait pu tourner concerne la confrontation entre la ligue Midi-Pyrénées (Cédric Carité et Alexis Salles) et la ligue Languedoc Rousillon (Jean Pascal Pellicer et Erwan Nicol). Puisque dans le jeu,  la ligue Midi-Pyrénées était meilleure que la ligue LR, JP Pellicier décide de jouer les kamikazes  en collant le filet sur des smashs adverses tandis qu’Erwan Nicol envoie des ogives en smashs. C’est un coup de poker perdu, mais ce n’est pas passé loin du tie-break du second set. (6/0 7/6)

En demi-finale, Patrick Fouquet ancien DTN de l’ancienne Fédération Française de padel et appartenant à l’énorme ligue Côte d’Azur, ne s’y trompe pas sur les forums: “Une demi à ne pas rater“. Sur le papier c’est 50/50. Difficile de pronostiquer un vainqueur. C’est finalement la ligue Provence qui l’emporte après avoir été menée dans le super tie-break 5/8 pour finalement l’emporter 10/8.

En finale, la marche est trop haute pour la paire Ferrandez / Boulade (Ligue Provence). En face, les favoris du tournoi Haziza/ Scatena (Ligue Côte d’Azur) pratiquent sans aucun doute leur meilleur match du tournoi. Et le premier point du match donne le “LA”. (Voir la vidéo du match).

Au final, Scatena / Haziza l’emportent en 2 sets (6/2 6/2) et ils deviennent les premiers champions de France de padel sous l’ère FFT.

Rdv aux championnats d’Europe en décembre prochain, pour voir si nos français transforment l’essai.

Franck Binisti – PADEL MAGAZINE

Sur le même sujet:

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X
Lire les articles précédents :
Finale Femme des championnats de France de padel : Ligue Provence Vs Ligue Côte d’Azur

Chez les femmes, pas vraiment de surprises, puisque ce sont les ligues Provence et Côte d'Azur qui se rencontrent en finale. A noter, la formidable demi-finale entre la ligue Provence...

Finale Homme des championnats de padel de France : Scatena / Haziza (Ligue Côte d’Azur) / Boulade / Ferrandez (Ligue Provence)

Quelle demi-finale entre Boulade / Ferrandez et Carité / Salle (Ligue Midi-Pyrénées)... C'est finalement la ligue Provence qui l'emporte au super-tie-break (10/8) après avoir été menée 5/8. Elle rencontrera la...

Tornado 3.1 N2 SPEED : la plus puissante

La Tornado la plus puissante de la série grâce à la gomme N2 et au C-CHIP (plan de disposition des trous). La raquette du vaiqueur du master 2013 Daniel Sanyo...

Fermer