Toutes les semaines, les lecteurs de Padel Magazine entendent parler de la Belgique par la quantité de projets lancés visant à développer le padel. Focus sur un pays dont la situation fédérale est très intéressante.

Flamand ou Wallon ? Deux organisations différentes

En Flandre et en Wallonie, le padel connaît une croissance similaire. Pourtant, l’organisation fédérale du padel dans ces deux régions est bien différente.

D’un côté, en Wallonie (sud), le padel a son propre organe décisionnaire qui travaille en collaboration avec la fédération de tennis (AFP).

“Il s’agit d’un accord de collaboration entre les deux fédérations afin de mutualiser ce qui est possible et de profiter de l’expérience d’une fédération existant depuis des décennies. L’origine de cette collaboration tient certainement au fait qu’une grosse majorité des clubs de padel se sont créés dans les clubs de tennis.”, explique Laurent Jeuniaux, coordinateur sportif belge de l’Association francophone de padel au micro de Padel Magazine.

Clubs AFP Belgique

En Flandre (nord), le padel est complètement intégré à la fédération de tennis, comme en France. Il est ainsi plus difficile de comprendre l’évolution du chiffre d’affaires du padel, étant donné qu’il est intégré à celui du tennis.

En revanche, nous constatons bien ce même phénomène de forte augmentation annuelle du nombre de courts et de pratiquants sur le territoire.

Le nombre de clubs n’a pas énormément augmenté en 2020 à cause de la crise sanitaire. De nombreux projets ont donc été reportés sur 2021, nous permettant d’affirmer avec certitude une forte augmentation pour 2021.

terrasse amis filles padel brugge belgique

Un boom, un vrai !

On dit actuellement que le padel connaît un boom un peu partout. Mais vous allez voir que les terrains ne “poussent” pas à la même vitesse d’un endroit à un autre. Contacté par nos soins, Romain Taupin, de Padelonomics, affirme qu’en Belgique “la maturité du marché padel n’est pas la même qu’en Ile de France par exemple”. Pour justifier ses propos, voici deux cartes montrant les endroits où l’on peut jouer au padel dans ces deux régions aux bassins de population comparables (environ 12 millions d’habitants chacune).

On s’aperçoit que le boom est bien réel, avec des pistes un peu partout dans le pays !

Les personnalités investissent et donnent de la visibilité

La Belgique n’échappe pas à ce phénomène mondial des stars qui contribuent à faire connaître le padel.

Zlatan Ibrahimovic ou Jonas Björkman en Suède, Jo Tsonga ou Anthony Lopes en France, et de nombreuses personnalités, notamment provenant du monde du tennis en Belgique.

Le projet de David Goffin, quart de finaliste des plus grands tournois du Grand-Chelem en tennis, en est un exemple fort. Situé à Sart-Tilman, tout proche de Liège, son club mêlera padel et tennis. David Goffin bénéficiera de la précieuse aide d’un certain Fabrice Pastor, directeur de l’APT Padel Tour.

Un autre projet est celui du club Planet Padel, qui sera situé près de Liège et Namur et devrait compter 4 terrains outdoor et 5 terrains indoor. Ce grand projet est également porté par des personnalités du monde du sport comme Guillaume Gilet, le footballeur du  Sporting de Charleroi, ou encore Steve Darcis, tennisman anciennement classé à la 36e place de l’ATP.

En plus de réaliser de précieux investissements dans le développement du padel, ces personnalités publiques contribuent doublement à la croissance du sport, avec une exposition médiatique amplifiée par leur statut.

planet padel belgique dessin

L’organisation d’une épreuve internationale

L’APT Padel Tour débarque en Europe par Monaco (du 5 au 11 avril), et ira ensuite à Bruxelles pour l’Open de Belgique du 12 au 18 avril !

En organisant des épreuves internationales, la Belgique pourra être sous le feu des projecteurs pendant une semaine, une belle récompense pour ce pays dont l’ambition padel n’a pas de limite.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.