Padel BusinessACTUALITÉS

Développement du padel dans les Hauts-de-France

L’offre dans les Hauts-de-France est à l’image de la France, inégalitaire géographiquement et entre les secteurs privé et associatif. En effet, la plupart des centres privés proposant du padel se trouvent actuellement dans la métropole Lilloise, et comme on a pu le démontrer dans la phase exploratoire, environ 80% des terrains appartiennent à une structure privée marchande.

Les premiers centres dans cette région ont ouvert il y a environ 4 ans, tandis que les premiers terrains dans des structures associatives ont vu le jour il y a environ un an.

Le manque de terrains actuel est un réel problème au développement. Victor nous prenait comme exemple le rugby : « Un rugbyman te dira que pourquoi il y a pas de rugby dans le Nord-Pas-de-Calais, parce qu’il y a pas de terrains. »[1]. Il comparait donc le rugby au padel en terme d’offre géographique et nous parlait de « concept » ; « plus de terrains, plus de joueurs, plus de joueurs, plus de terrains ». Il s’agit là d’une idée qui a surement ses limites, mais ce manque de terrain semble pertinent et évident en France et dans les Hauts-de-France. François confirmait également cette idée : « J’y joues pas très souvent parce que, au final j’habite pas juste à côté d’un terrain de padel, il y a quand même 30 minutes de route. »[2].

Le prix peut également être un frein notamment dans les structures privées. Le coût pour une heure de jeu pour une personne est en moyenne de 8 euros. Ce tarif aura peut-être tendance a baissé du fait de l’arrivée du secteur associatif sur le marché qui proposerait surement des tarifs plus attrayants, mais il ne s’agit là que de suppositions. Des régions tel que le Sud, ont vu des structures privées marchandes proposer moins de services, notamment plus personne à l’accueil et des réservations et paiements sur bornes numériques, comme Jean pouvait nous l’indiquer : « les clubs de tennis dans le Sud sont très très développés au niveau Padel, et les centres privés comme ici sont obligés de casser leurs prix, quitte à proposer des services en moins, il y en a qui ont personne à l’accueil »[3]. Il nous disait d’ailleurs que ce phénomène pourrait arriver dans les Hauts-de-France d’ici quelques années.

[1] Page 85 : entretien Victor

[2] Page 107 : entretien François

[3] Page 95 : entretien Brice et Jean

Sur le même sujet:

Pierre Lemonnier

Pierre a fait des études de STAPS, et a validé un master en management du sport, après avoir étudié à Reims, Francfort et Lille. J'ai découvert le padel en 2014 pendant mon année Erasmus à Francfort grâce à une amie espagnole. Bon sang, que c'est bon le padel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
X
X
Lire les articles précédents :
Développement du padel en France

En France, nous ne pouvons pas donner de chiffres précis concernant le nombre de terrains et de pratiquants, car seuls les terrains homologués sont pris en compte par la FFT...

Développement du padel en Espagne

Nous avions pu voir dans la phase exploratoire que le padel en Espagne a connu sa première vague de développement au début des années 1990. La Fédération Espagnole de padel...

Confrontation entre fédérations et secteur privé : le cas du football indoor

Plaisir et liberté par et dans le sport : nouvelles tendances des pratiquants. Les envies concernant la pratique évoluent dans les sociétés. Les structures privées proposant du football indoor l’ont bien...

Fermer