Christophe Lesage, le directeur-fondateur de la National Tennis Cup et de la National Padel Cup, était de passage au club des Pyramides à l’occasion du P2000. Il répond aux questions de Franck Binisti.

S’adapter malgré les circonstances

“Une année difficile avec l’annulation d’une centaine de phases qualificatives à cause du covid. L’état d’esprit de la National Tennis Cup est de jouer avec un accueil, un service, de la convivialité, boire un verre avec son adversaire… Mieux valait ne pas organiser que mal organiser.”

La National Padel Cup de retour

“La Padel Cup a subi le même sort que la Tennis Cup. Les qualifications ont été annulées. Le padel a même mis plus de temps que le tennis à reprendre. Dans quelques jours, nous saurons si nous pouvons organiser les phases finales de nos tournois. Si nous avons l’autorisation, il y aura des P100, des P200 et des P500. Les P100 seront ouverts à tous les participants de la Nationale Tennis Cup. Le P500 sera ouvert à tout le monde. “

Christophe Lesage, joueur de padel

“Je joue modestement. En tant qu’ancien bon joueur de tennis, mais à niveau ridicule par rapport à des bons joueurs de padel. C’est un sport différent. Heureusement qu’en très peu de temps, on est pas aussi fort que les vrais joueurs de padel, sinon ça ne serait pas juste.”

Le padel français en développement

“Le niveau français progresse de jour en jour. Il y a de plus en plus de joueurs, mais on est encore loin de pays comme l’Espagne où le niveau est bien supérieur. Mais on progresse : le nombre de terrains augmente chaque semaine. C’est assez positif.”

“Le padel aujourd’hui est un sport qui a sa place, et qu’il ne faut surtout pas opposer au tennis. Dans les clubs de tennis, construire des terrains de padel, c’est apporter aux membres du club un loisir supplémentaire. On peut jouer aux deux sports, ou à un seul des deux. Il ne faut pas les opposer. Il faut aider les clubs à dynamiser, à trouver des idées. Il faut faire en sorte que les membres ne viennent pas seulement passer une heure, mais viennent passer la journée dans le club de tennis, avec une ambiance sportive. Le padel fait partie de ce développement.”

Nous retrouverons donc la National Tennis Cup du 25 au 31 octobre, avec le P500 padel du 29 au 31 octobre.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.