Le dernier rapport de la Fédération française de tennis nous fournit des données pertinentes sur l’évolution du Padel français. Bien qu’il soit difficile de faire une analyse parfaitement cohérente en cette période de crise sanitaire, nous constatons que le padel est de plus en plus pratiqué.

Avec de bons yeux, nous pouvons voir que dans les données fournies par la FFT sur la période 2019/2020, en France, il y avait 80 000 pratiquants estimé.

Plus facile de trouver une piste de padel

Les statistiques de la FFT présentent le nombre de terrains appartenant aux clubs affiliés à la fédération. Au total, ce sont 810 courts de padel. Dans les clubs où la pratique principale est le tennis, on trouve 478 courts Padel  (51% du total) tandis que les clubs où le padel est l’activité principale comptent 332 courts (41% du total).

Parmi les 810 terrains de Padel présents sur le territoire français, 342 sont des courts couverts et 468 des terrains extérieurs, validés par la fédération et pouvant accueillir des tournois de différentes catégories. Un club affilié dispose en moyenne de 2,2 terrains de Padel.

Occitanie, région la plus dotée en compétiteurs !

Au cours de la saison 2020, la région du Sud de la France était celle qui comptait le plus grand nombre de joueurs de padel classés avec 2125 compétiteurs. Le podium est complété par Provence Alpes Cote d’Azur et Nouvelle-Aquitaine, avec respectivement 1609 compétiteurs et 1394 compétiteurs.

Face aux difficultés causées par la crise sanitaire, les régions ont réussi à augmenter leur nombre de compétiteurs au cours de l’année 2021. L’augmentation totale du nombre de compétiteurs de padel en France a été de 6,2%, passant de 10 267 à 10 913 sur l’ensemble du territoire français.

En prenant en compte ces données et le nombre de licenciés que compte la France, il est impossible de comparer le niveau du padel entre les pays, mais le développement que la France a connu ces dernières années indique que le padel est un sport qui fait boom dans l’hexagone !

Les colombiens aiment le padel ! Alors oui, nous ne sommes pas les meilleurs, mais le principal est d’y participer. Vous l’avez compris, je suis le chico qui vient de Bogota et j’ai bien l’intention de marquer le padel de mon empreinte avec Padel Magazine.