Le week-end écoulé, le P1000 du Padel & Foot de Strasbourg-Bischheim, organisé par Vincent Dole, a attiré deux paires venues de loin : les Parisiens Maxime Moreau (n°15 français) et Thomas Mitjana (n°32) et les genévo-dijonnais Yohann Potron (300e et ex 50e) et Pierre-Etienne Morillon (n°30e, et ex-16e).

Du côté des régionaux, les chances du Grand Est reposaient surtout sur Teri Groll (n°41) et Diego Garcia (n°60), tête de série n°2, mais également sur les têtes de série n°3, Jérémy Macchi (n°88) et Yanis Muesser (n°102).

 Groll : « J’ai encore mal aux jambes »

« Une semaine après les championnats de France, j’ai encore mal aux jambes », nous confiait d’emblée Teri Groll, auteur fin septembre d’un exploit retentissant à Cabriès (Bouches-du-Rhône), où lui et Christophe Henry ont éliminé la paire Maigret-Peyrou (n°2 et 8 français), têtes de série numéro n°2 de ces championnats.

Mais parfois, on déchante les lendemains de fête… Reformant à Strasbourg leur paire habituelle, Groll et Garcia se sont laissé surprendre en quart de finale par les Strasbourgeois Tiphaine Holderbach (n°242) et Anthony Kolhmann (n°174). Après un premier set perdu sèchement, ces derniers ont superbement réagi en gagnant le 2e et se sont surpassés pour remporter le match au super tie-break, contre toute attente.

 Une demi-finale prometteuse

Dans le même temps, Mitjana-Moreau d’une part, Macchi-Muesser de l’autre, se frayaient sans encombre un chemin vers une demi-finale prometteuse entre ces deux équipes. A 38 et 44 ans, Morillon-Potron faisaient eux parler leur expérience pour se défaire en trois sets des Messins Larose-Raichman et accéder au dernier carré.

Le dimanche matin, les deux « anciens » retrouvaient en demie Holderbach et Kolhmann, qui cédaient le premier set 6/3, avant de ravir le second au tie-break. Le 3e set s’annonçait acharné, mais les deux Alsaciens commettaient trop d’erreurs et concédaient leur service à deux reprises,  s’inclinant 6/2 (voir notre vidéo).

Finale du P1000 de Strasbourg
En finale, les têtes de série n°1 Maxime Moreau et Thomas Mitjana (à gauche) ont eu raison de l’expérience de Pierre-Etienne Morillon et Yohann Potron. Photo Vincent DOLE

Finale avant l’heure

Dans une finale avant l’heure (en vidéo ici), Mitjana et Moreau, plus réalistes, se contentaient d’un break par set pour s’imposer 6/4, 6/4 devant un Macchi et un Muesser frustrés de rater quelques occasions de faire mieux contre une des meilleures paires de France.

En finale (voir la vidéo ici), plus frais physiquement et plus percutants, les Parisiens ne laissaient aucune chance à Morillon et Potron, émoussés par l’enchaînement des matchs difficiles. Moreau et Mitjana l’emportent 6/2, 6/1 et empochent les 1000 points en jeu : de quoi flirter avec le top 10 pour le premier et le top 20 pour le second.

Résultats

Quarts de finale : Holderbach-Kohlmann battent Groll-Garcia 1/6, 6/3, 1/0 ; Morillon-Potron battent Larose-Raichmann 6/2, 4/6, 1/0 ; Macchi-Muesser battent Mootz-Wagner 6/3, 6/2 ; Mitjana-Moreau battent Hué-Ober 6/2, 6/4.

Demi-finales : Mitjana-Moreau battent Macchi-Muesser 6/4, 6/4 ; Morillon-Potron battent Holderbach-Kohlmann 6/3, 6/7, 6/2.

Finale : Mitjana-Moreau battent Morillon-Potron 6/2, 6/1.

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.