Le grand évènement de la mise à jour du classement WPT est la 93e place de Benjamin Tison. Mais si nous regardons l’évolution des autres joueurs et joueuses français, nous avons de quoi nous réjouir !

Chez les femmes, le tableau principal est le quotidien

Deux joueuses françaises portent très loin le drapeau tricolore sur les épreuves du World Padel Tour.

D’un côté, Alix Collombon, avec son huitième historique à Vigo, monte à la 28e place du tableau féminin. Si l’on se fie au classement, elle forme avec sa coéquipière Jessica Castello la 12e paire mondiale ! À noter que la Lyonnaise est 23e à la Race.

D’autre part, Léa Godallier, malgré son élimination prématurée à Vigo, poursuit également sa montée. Elle occupe actuellement la 42e place mondiale. Avec des bons résultats sur les prochains tournois, le top 30 semble atteignable cette saison.

Léa Godallier coup droit lifté wpt alicante

Mélissa Martin stagne quant à elle à la 113 place mondiale, mais compte bien atteindre rapidement le top 100 mondial !

Chez les hommes, pas que Tison !

L’exploit de Benjamin Tison, premier français présent dans le tableau principal d’un Open du WPT chez les messieurs, a quelque peu éclipsé les performances des autres joueurs français.

Derrière le gaucher, 93ème, on retrouve son nouveau coéquipier en France, Johan Bergeron, qui se rapproche du Top 100, en occupant la 115e place mondial.

Johan Bergeron revers world padel tour

Juste derrière on retrouve Bastien Blanqué, qui a joué le tournoi de Vigo avec Thomas Leygue. Le Toulousain monte à la 116e place mondiale. Nous pourrions très bientôt avoir trois Français dans le Top 100 du World Padel Tour !

Adrien Maigret, qui n’a pas encore participé à un seul tournoi du WPT cette saison, perd des places et se retrouve 179ème. Il remontera forcément un peu dès lors que sa demi-finale au FIP Rise de Catane aura été prise en compte dans le ranking.

Enfin, Thomas Leygue, dont l’histoire est encore récente sur le circuit international, est encore 311e au classement.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.