Quelques heures après leur beau combat livré en 1/16ème de finale du World Padel Tour Human Padel, Elodie Invernon et Charlotte Soubrié sont revenues pour Padel Magazine sur cette soirée.

Pas favorites face à Sara Pujals (64) et Raquel Piltcher (55), qui sortaient des previas, la Toulousaine et sa partenaire ont réussi à prendre un set, un peu à la surprise générale à la paire hispano-brésilienne (score final 6/3 5/7 6/3).

A notre micro, elles se sont confiées sur cette expérience. De plus en plus présentes sur la scène internationale, les deux Françaises nous en disent plus sur leurs objectifs.

“Déçues de la défaite mais on garde le positif”

C.SSentiment partagé avec Elo, c’était incroyable de jouer ici devant ma famille et mes amis. Nous étions proches de la victoire, donc satisfaites de la prestation mais déçues de la défaite.

E.I : “Évidemment nous sommes fières d’avoir pu entrer sur cette magnifique piste, en plus avec nos amis qui sont restés hyper tard pour nous voir jouer c’était génial. Mais d’un autre côté frustrées d’être passées aussi proche de la victoire ce qui aurait été exceptionnel. Avec du recul on essaye de garder le positif”.

C.S: “Je pense qu’on a un jeu à la française auquel elles ne sont pas habituées, on sait être agressives, on joue des zones un peu plus différentes. Je ne laisse pas passer beaucoup de balles et cela les a peut-être un peu déstabilisées. Ce sont des joueuses qui construisent plus et la nous avons déroulé un jeu un peu plus rapide. Nous avons joué notre jeu à nous, en restant bien devant et conservant un maximum le filet“.

E.I : “Le tennis aide énormément. Les Espagnols jouent énormément derrière et de façon posée. Nous avons vu Sara et Raquel jouer lors des previas et en défense elles sont incroyables“. Pablo Ayma le disait dans une interview, pour savoir bien jouer au padel ça commence par la défense. Maintenant nous c’est vrai que nous sommes plus axées sur l’attaque. Mais c’est vrai que nous avons beaucoup de travail à faire sur l’aspect défensif“.

“Nous voulons prendre de l’expérience à l’international”

E.I : “Pour nous préparer pour cette rencontre nous avons surtout parlé tactique. On s’est dit de jouer sur nos forces, de ne pas surjouer ainsi que de ne pas entrer dans un schéma qui n’est pas le nôtre. Nous ne voulions pas rentrer dans ce style de jeu à l’espagnole. On s’entraine chacune de notre côté mais nous avons pu jouer 4 matchs ensemble la semaine dernière lors de l’APT Oeiras. Cette compétition nous a permis d’arriver sur le WPT dans de bonnes conditions. Nous avons adoré joué lors de ce World Padel Tour et nous pouvons dire que notre objectif serait de prendre de l’expérience à l’international, on a beaucoup à apprendre”.

C.S: “Nous voulons travailler d’avantage la défense car comme tu as pu le voir je ne laisse passer que très peu de balles et j’aimerais gagner en confiance sur ce point là. C’est la base dans le padel”.

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.