Jérémy Scatena fait parler de lui ce matin avec “ses couilles de mammouth après la réalisation d’un PAR 3 stratosphérique face à la tête de série 5 du tableau Chiostri / Alfonso lors des 8e du Master Paraguay de l’APT PADEL TOUR.

Malgré la défaite, il reste serein et satisfait par ce Master où le niveau de jeu de la paire Icardo/Scatena “a été bien meilleur que la semaine dernière lors de l’Open“.

On le sait, le Français est un joueur à part, capable d’aller très loin, tant dans le niveau que dans le comportement sur le terrain. Une manière singulière et propre à son jeu.

Le surnommé “bazooscat” (par son pote Christophe Brûlon d’ADN Sport) s’est plusieurs fois exprimé sur ce besoin de se parler, de s’encourager. Il nous raconte :

J’ai besoin de m’exciter, de sortir en quelques sortes du silence pour me permettre de donner le meilleur de moi-même.

Je sais bien que certains spectateurs pourraient être gênés par cette manière de s’auto-encourager, de positiver, même et surtout quand on est dans le dur.

Mais mon jeu dépend de cette énergie. C’est comme un exutoire pour me permettre de revenir dans la partie encore plus fort. 

Vous avez des joueurs qui ne disent pas un mot sur le terrain ou qui s’interdisent cela. Chacun sa manière d’être et son mode de fonctionnement.

Authentique, un peu “fou” on vous l’accorde, “Scat” nous proposera certainement de nouvelles pépites dans les semaines à venir après son premier single  “j’ai des couilles de mammouth”.

Après un Asuncion Open un petit peu raté, Sergio Icardo et Jérémy Scatena avaient à cœur de remettre de l’ordre dans tout ça. Les deux victoires et cette défaite encourageante au Master permettent de terminer sur une bonne note cette parenthèse paraguayenne.

Pour eux, direction l’Europe avec dans le viseur les tournois de Monaco et Bruxelles !

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.