Aujourd’hui chez Padel Magazine nous voulons mettre en lumière un jeune talent espagnol, Javier Leal, aussi surnommé “Javi Letal“.

C’est grâce à Santi de la chaîne Youtube Desde dentro del padel TV que nous en apprenons un peu plus sur le natif du Puerto de Santa Maria, dans la province de Cadix.

Le youtubeur a eu la chance de pouvoir passer une journée avec la jeune pépite. Cela commence par un petit déjeuner en famille avant de partir pour plusieurs heures d’entrainement. Dans une ambiance détendue et dans la bonne humeur qui le caractérise Santi part à la rencontre de ceux qui font le quotidien de Javi Leal.

“Son entraineur voyait quelque chose en lui”

“A la maison c’est un gamin très tranquille, il joue à la console, regarde des séries mais ce n’est pas un fêtard. Alors que quand il était petit c’est un pur bâton de dynamite. Il ne s’arrêtait pas ” nous confie son père.

“Lorsqu’il était petit, bien sûr que nous l’accompagnions, mais un peu plus tard quand il a commencé à s’entrainer avec Fran Cepero, ce dernier l’emmenait dans les différentes compétitions, et c’est là qu’il est devenu de plus en plus indépendant”

Il a commencé à jouer avec moi. Je pratiquais beaucoup le padel avec mes amis et quand nous nous réunissions, Javi venait avec nous. Durant toute la partie il n’arrêtait pas de nous embêter et quand survenaient les changements de côtés il venait me voir en en me demandant de lui lancer quelques balles. Sinon à la maison il se mettait à jouer contre le mur jusqu’au moment où nous l’avons inscrit dans un club pour qu’il prenne des cours.

Les premiers cours ne durèrent que quelques mois car son entraineur de l’époque voyait en lui quelque chose de plus et nous conseilla de l’inscrire dans une autre école. Il nous dit que ce gamin allait être champion d’Espagne. Il s’est avéré qu’il avait raison car en 2013 Javier fut champion d’Espagne dans la catégorie Benjamins”.

La discussion continue autour d’un bon “desayuno” et quoi de mieux pour bien débuter la journée que de se régaler avec le typique petit déjeuner espagnol: tartine grillée d’huile d’olive – jambon et café. Tout un emblème chez nos amis ibériques.

Un déménagement en urgence

Comme nous le disions un peu plus tôt, la famille Leal est originaire du Puerto de Santa Maria dans la province de Cadix en Andalousie. Le père de Javi explique comment est survenue l’idée de déménager dans la capitale et pourquoi cela s’est fait aussi rapidement.

“A l’occasion d’une compétition World Padel Tour à Madrid à laquelle Javi a participé, nous nous sommes rendus le lendemain à l’académie M3 pour y voir Alejandro Galan et Juan Lebron s’entrainer. Ces derniers lui ont dit de prendre une pala et de venir s’entrainer avec eux. En discutant avec Jorge Martinez, il m’a dit qu’il voulait que Javi vienne vivre à Madrid pour débuter une nouvelle aventure. En un mois nous avons dû mettre en location notre maison dans le sud, déménager dans un nouvel appartement, négocier avec mon employeur une mutation dans la capitale et trouver à Marta un nouveau lycée.

La première chose que nous avons faite en arrivant ici fut d’emmener Javi à l’entrainement”.

“Un changement radical”

Bien entendu quand on y pense ce changement d’environnement en l’espace d’un mois a du être très dur pour Javier et sa famille. Passer de la douceur de vivre andalouse à la frénésie d’une grande ville n’est pas chose facile. C’est le patriarche de la famille qui nous en dit un peu plus sur ce changement radical.

Au niveau économique ce fut difficile au début car je suis fonctionnaire et le salaire que je gagne le même salaire à Madrid que lorsque j’étais à Cadix. Mais ici tout est plus cher. Même aller boire une bière ou un soda dans un bar devient plus compliqué car nous ne vivions que sur mon salaire donc nous nous privions de sortir et nous buvions notre verre à la maison. Ensuite est arrivée la pandémie et pour chaque déplacement nous devions réaliser des test PCR. Mais ce fut lors d’un tournoi à Vigo que tout changea pour Javi.

“Il a marqué l’histoire”

Rappelons que la jeune pépite était associée à ce moment là à Miguel Semmler. Les deux espagnols qui débutaient en preprevias sont parvenus à entrer dans le tableau final allant jusqu’en quart de finale en enchainant 9 victoires d’affilées. Cela ne s’était encore jamais vu.

Son père se rappelle : ” Nous nous sommes préparés pour aller à Vigo et il devait être 4h00 du matin quand nous avons pris la route direction la Galice. Pas un bruit dans la voiture, je me souviens qu’ils devaient jouer contre Sillingo et Mati Diaz. Et là ils gagnent“.

C’est à ce moment là que Javi intervient dans la discussion : “Attends il faut leur dire. Ils sont venus à Vigo sans vêtements de rechange car ils étaient certains que j’allais perdre !” (rires)

Le père continue: “C’est vrai (rires) ! Nous avons donc réservé un hôtel et nous sommes allés dans un bazar pour acheter quelques vêtements en pensant que le lendemain on repartirait. Le jour suivant arrive, il joue, et il gagne. Rebelote nous retournons dans le même bazar et on rachète un ou deux t-shirts et sous vêtements. Bon le lendemain Paquito Navarro et Martin Di Nenno nous ont renvoyés à la maison !”

“Et c’est à ce moment là avec les résultats que les marques ont commencé à s’approcher et que des partenariats ont pu être créés mais il est vrai qu’avant Vigo, nous avons connu des périodes difficiles

Javi Leal préparation volée de revers 2022
Javi Leal, sponsorisé par Bullpadel depuis la saison dernière

Des entrainements quotidiens

Après un moment de détente autour du café c’est l’heure pour Javi de démarrer sa journée. Au programme entrainement physique et technique.

“De 8h00 à 9h00 nous débutons par le renforcement musculaire, ensuite je dispose de 30 minutes de repos et de 9h30 à 11h00 on enchaîne avec le padel. Douche express car à 11h30 j’ai rendez-vous avec le psychologue dans un autre club pendant plus ou moins une heure. Nous déjeunons et à 15h30 nous avons match de padel contre Pincho Fernandez et Antonio Diestro.

Au cours de la vidéo nous pouvons assister à un entrainement type de Javi Leal proposé par son préparateur physique Pablo Cabrera et une chose est sûre, ce dernier n’y va pas de main morte avec son protégé.

Javi Leal – Santi – Pablo Cabrera

Pablo Cabrera : “Il y a eu un changement de mentalité chez Javier l’an dernier. Il travaille bien plus, est beaucoup plus concentré. Suite à sa blessure il a radicalement changé et aujourd’hui cela se voit sur la piste“.

Javi Leal :” Au début avec Pablo c’était compliqué car il en demandait énormément et à Cadix je n’étais pas habitué à cela (rires). Mais aujourd’hui tout va bien il m’aide à me diriger sur le bon chemin et j’en suis ravi“.

Mais trêve de blabla il est 09h10 et l’entrainement doit poursuivre avec du padel. Direction l’autre côté de la rue pour se rendre dans la deuxième partie du club, à la M3 Padel Academy.

“Une future promesse du padel”

On y retrouve Jorge Martinez, coach de Javier Leal.

Ici nous le surnommons dynamite car il est très explosif et très peu contrôlable” nous confirme son entraineur.

Il continue avec ces mots : ” Je pense qu’il a un très gros potentiel et il le sait car nous en avons déjà discuté ensemble. Dans très peu de temps c’est un joueur que nous verrons naviguer dans les phases finales. C’est une question de temps pour qu’il prenne encore un peu de maturité. Il est très bon car il défend et attaque bien. Il fait des choses très intéressantes avec la balle mais il doit encore se contrôler un peu et donner ce qu’on attend de lui dans un match. En tout cas si je dois parier sur un joueur, nul doute je parie sur lui. “

Javi Leal – Santi et Jorge Martinez

Au tour se Javi de s’exprimer sur ce que vient de dire son coach : ” Il est vrai que j’avais une méthode d’entrainement bien différente avant. Actuellement on m’enseigne à être plus ordonné à l’intérieur comme à l’extérieur de la piste mais aussi à souffrir plus et pour tout cela je l’en remercie profondément.

Une fois l’entrainement terminé, place à la partie mentale. Encore trop souvent négligée, cette dernière est pourtant fondamentale pour les sportifs de haut niveau. Le jeune andalou l’a bien compris et va voir régulièrement un préparateur mental spécialisé dans le sport, Sergio Parra.

“La psychologie est un élément clef dans le padel”

Certains d’entre vous pourrez se demander quel est le lien entre psychologie et piste de padel.

Sergio Parra nous répond: ” La psychologie est un élément fondamental, qu’on la réalise dans un bureau ou dans un club de padel. C’est très important car c’est sur la piste qu’il va mettre en pratique tout ce que nous développons. Il est primordial qu’il sache comment affronter un punto de oro ou un tie-break. Que ce soit lors d’un premier ou troisième set, la manière de l’aborder sera totalement différente“.

Javi Leal- Santi et Sergio Parra

Il est fondamental de voir comment on extrapole la session que nous réalisons en cabinet sur la piste. Les joueurs doivent ainsi mettre en place leurs propres routines grâce aux outils appris pendant leurs ateliers avec moi“.

“Les joueurs de padel doivent bien saisir l’importance de leur état d’esprit quand ils entrent en piste. Ils doivent ainsi se focaliser sur les premiers jeux du premier set. Lors du match il est primordial qu’ils gardent le contrôle et la maîtrise de ce qu’ils font”.

Bien entendu Santi a voulu connaître l’avis du principal intéressé.

“La psychologie me permet de canaliser mon énergie. Comme le disait Jorge, sur la piste je suis très explosif. Cela peut avoir des bons côtés mais parfois c’est le contraire et c’est sur ces thématiques que nous travaillons avec Sergio pour que cela se transforme en positif “.

Cette vidéo est très intéressante car elle met en lumière le quotidien d’un jeune joueur de padel mais elle permet aussi de connaître un peu plus sur son histoire, les sacrifices faits par ses parents etc.

Vous pourrez retrouver la vidéo en espagnole ci-dessous.

Crédit : Desde dentro del padel TV

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.