Cruelle désillusion pour les joueurs français engagés ce dimanche dans les preprevias du WPT Human Padel, à Toulouse. La journée avait pourtant commencé idéalement sur les pistes du 4Padel de Colomiers, avec trois succès tricolores (ou partiellement tricolores) pour les paires Auradou/Vives, Vanbauce/Raad et Authier / Lopes.

Hélas, à mesure que la température augmentait dans la salle de la banlieue toulousaine, un coup de froid douchait les espoirs français.

En premier lieu ceux de Bastien Blanqué et de Francisco Jurado – et du public venu en nombre les soutenir – qui cédaient en deux sets face à plus forts qu’eux, la paire espagnole tête de série n°1 de ces preprevias en l’occurrence.

Les autres locaux, Thibaud Pech et Benoit Theard, cédaient après un bon premier set face à Yribarren/Rodriguez : 7/5 6/1.

Adrien Maigret et Julien Seurin s’inclinaient pour leur part 6/3 – 6/4 face à Closa/Insa.

Défaite également pour Grué/Fernandez face à Benitez/Cardona : 7/6 7/5.

Quant à Authier et Lopes, malgré une belle résistance, ils ne parvenaient pas à se défaire de Garcia Bassas et Vera Castillo, vainqueurs 6/4 – 7/6.

Le plus cruel est peut-être la défaite en trois sets acharnés du Bordelais Thomas Vanbauce et du Suédois Rikard Raad, qui étaient à un cheveu de passer au troisième tour.

Malheureusement pour eux, ils n’allaient pas se remettre de leurs deux balles de match manquées dans le tie-break du second set et s’inclinaient 6-3 au dernier face à une autre paire espagnole.

Enfin, en clôture de cette journée, Auradou et Vives perdaient 6/2 – 6/2 contre Alfaro et Gonzales, malgré bon nombre de balles de break.

Désormais, les espoirs français de ces preprevias reposent sur les paires féminines, qui débuteront ce lundi en fin de matinée.

Le programme

Lucile Pothier (WC) / Jessica Ginier Barbier(WC) vs Carlotta Casali/Marina Pinacho

Martin Mélissa (WC) Detriviere Amélie(WC) vs Cristina González /Margarida Fernandes

Fiona Ligi(WC) / Laura Clergue(WC) vs Lucía Pérez Parra/Lorena Vano

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.