La pratique du padel est pour le moment un peu bloquée en France. Mais dans d’autres pays comme l’Espagne, le padel est toujours pratiqué avec des protocoles sanitaires efficaces et bien respectés.

Très peu de risques de contamination

Les fédérations des Canaries des sports de raquettes, dont celle de padel, ont émis un communiqué dans lequel plusieurs arguments permettent de tirer des conclusions positives quant à la pratique du padel en période de crise sanitaire.

  • Des protocoles sanitaires efficaces et minutieusement respectés dans les clubs de padel permettent de pratiquer ce sport sans être en contradiction avec les normes sanitaires du gouvernement.
  • Aucune contamination sur un court de padel n’a été recensée par le “Gobierno de Canarias” alors que l’activité est autorisée sur ce territoire.
  • Selon le Ministère de la Santé espagnol, seulement 0,28% des clusters ont été associés aux activités sportives (sports de contact inclus).

Il parait ainsi assez juste d’affirmer que le padel ne comporterait que très peu de risque quant à la transmission du virus.

Le padel serait même recommandé en cette période

Dans un contexte de respect des règles de distanciation physique, de nombreux individus souffrent de l’isolement prolongé. La santé mentale des populations est largement affectée, elle cause parfois carrément plus de dégâts que le virus lui-même.

Les gouvernements commencent progressivement à se pencher sur cette question. C’est pourquoi, la pratique du padel serait même encouragée en cette période.

Le sport a été reconnu comme une activité avec de nombreux bénéfices sur la santé mentale. Il permet notamment de lutter contre l’isolement, l’anxiété et la dépression (la série italienne Nel nome del padel aborde notamment ces sujets).

Le padel présentant un très faible risque de contamination, il se positionne alors comme un sport de confiance, qui permet de maintenir une activité physique.

Ce dernier argument permet en partie d’expliquer la croissance exponentielle de l’intérêt suscité par le padel depuis le début de la crise sanitaire en Argentine, où ce marché est en pleine ébullition.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.