Zooms sur les joueursLa parole est à vous !Julien BondiaA la uneL'INFO EN PLUS

Nos meilleurs français en Espagne, est-ce une bonne chose ?

Depuis quelques temps, en France, on peut entendre ici ou là si il est vraiment opportun de tenter sa chance en Espagne pour se tester face à ce qui se fait de mieux sur le padel mondial. Le français et prof de padel à Ténérife que je suis, a donc souhaité comprendre et faire réagir sur un thème qui peut être clivant… Nos meilleurs joueurs français doivent-ils s’expatrier ?

L´Espagne, berceau du padel mondial, accueille chaque année des joueurs venus du monde entier, pour apprendre ou développer leur padel et ainsi prétendre au haut niveau. Est-ce positif pour nos joueurs ? Est-ce positif pour le padel espagnol ? Est-ce positif pour le padel en France ? Abordons chaque point.

  • Est-ce positif pour un joueur français d´aller jouer et vivre en Espagne ?

Attention, loin de moi de critiquer cette aventure et expérience de ces joueuses et joueuses français. Le niveau français général n’a jamais été aussi élevé. La preuve avec les résultats dames et messieurs lors du mondial au Paraguay et même d’incroyables résultats sur le circuit du WPT pour certains. C’est évidemment très courageux, surtout quand on sait qu’il va falloir travailler plus que les autres pour espérer faire un coup sur le circuit professionnel. Malheureusement pour nos élites françaises, si on ne fait pas partie du top 20, la vie est compliquée. Donc encore une fois  bravo aux joueurs.

Plusieurs joueurs français ont décidé de partir en Espagne pour s´améliorer au padel. Scatena, Blanqué, Bergeron, Moreau, Haziza, Clergue, Collombon, Godallier, Martin, chaque année la liste s´agrandit. Tison / Maigret ne cache pas son ambition d’aller faire quelques épreuves du World Padel Tour également. Et elle l’a déjà fait d’ailleurs.

Ils apprennent des choses et s´investissent dans le monde du padel (Haziza au Sénégal, en Suède, Scatena avec Technopadel). Le niveau général de nos français est énorme et on le constate très régulièrement.  Rappelons que la France part de loin.  Mais sur le terrain du WPT, pour le moment, les résultats sont mitigés. Les deux derniers tournois joués n´ont pour l’instant pas été à la hauteur des espérance françaises. Mentalement, ce n’est pas évident. Est-ce que ça en vaut vraiment le coup pour les joueurs à titre personnel ? Car oui, l’équipe de France en profite, c’est certain. Mais à quel prix pour nos élites françaises !

Combien gagnent les joueurs lors d´une défaite en pré-qualifications ? Probablement pas grand chose si on additionne certains avantages et dotations liées aux sponsors. Qui suis-je pour parler de la sorte ? un joueur lambda qui souhaite voir évoluer le padel dans l´hexagone. Car si ces joueurs de haut niveau restaient en France, s´investissaient dans le développement du padel français, peut-être que les sponsors investiraient, et nous aurions plus de tournois de type P2000 comme ce week-end à Valenciennes avec tout le gratin français, plus d’espagnols (Bernils, Salines, De Benito) ou autres étrangers. Alors si nous augmentons le niveau et l´appât financier, peut-être que les moniteurs espagnols et surtout les marques, traverseront la frontière.

Etrange de voir que ce P2000 du FFT Padel Tour ne propose pas une dotation supérieure à 2000€. Cela permettrait aux meilleurs français de s’investir encore plus sur ce circuit élite…

  • Est-il positif pour le padel espagnol de voir l´arrivée des français ?

D’un côté, on voit le circuit professionnel de padel, le World Padel Tour se ravir de voir des nations comme la France se lancer dans le padel depuis plusieurs années. La France a déjà été l’hôte de certaines grandes compétitions (Aix-en-Provence et Paris). Le grand gagnant, c’est surtout le  WPT , car participer à un challenger ou une étape, c’est surtout un coût pour le club ou le pays qui organise. En quelque sorte, le padel espagnol, sur un plan purement financier est le premier grand gagnant du boom du padel européen.

Mais est-ce que le français apporte intrinsèquement une valeur ajoutée ?

En Espagne et pour l’Espagne, c’est certain. C’est presque une fuite de nos tops joueurs vers l’Espagne.

  • Est-il positif pour le padel en France que les joueurs tricolores s´exilent ?

On y a déjà un peu répondu finalement. A la fois, c’est positif pour le padel français, car les joueurs gagnent en expérience et se confrontent au gratin mondial. Et en même temps, c’est dommage que nous ne soyons pas capables de faire venir plus régulièrement nos meilleurs joueurs en France pendant qu’ils sont en Espagne.

C’est certain, les joueurs tricolores gagnent en notoriété et en compétence avec des coachs et des joueurs du monde professionnel en Espagne. Mais pour récupérer ces joueurs en France et profiter de leur expérience, il faut parfois patienter… très / trop longtemps.

C’est un discours qui paraît contradictoire. Mais ne peut-on pas profiter de nos tops players plus régulièrement pendant leur exil ?

Pourquoi lors des P1000 hommes nous ne voyons que la paire Maigret/Tison, et lors de ce premier P2000, quasiment tous les joueurs français ? Faites un choix. Ou vous restez en France, ou vous restez en Espagne.

C’est ce message finalement que ressent le lecteur / joueur lambda / passionné de padel. Pourquoi n’aurions-nous pas le droit d’avoir plus souvent des oppositions entre ces tops players qui nous ont fait rêver tout le week-end au-delà des P1000 / P2000 finalement qui n’apporte pas finalement une dotation financière convaincante ?

Il y a une balance à trouver entre venir en France et rester en Espagne. La balance est financière. Et les joueurs veulent venir en France. Maintenant il faut que les dotations financières suivent.

Comment peut-on se satisfaire de 700€ aux vainqueurs pour ce premier P2000 alors qu´il y a déjà plus d´un an, lors de P1000, des sponsors cherchaient à augmenter les gains des joueurs et personne ne les a suivi. Sont-ils négligés ?

Nous savons tous que nous sommes à un tournant du padel. Beaucoup de personnes croient en l´avenir de ce sport. Notre pays regorge de talents, tant joueurs qu´entraineurs, préparateurs, investisseurs ou autres. Les tournois sont très souvent des succès d´organisation. Profitons de cela. Attirons le padel chez nous pour le faire plus grand plutôt que de laisser partir nos élites françaises se casser parfois les dents en Espagne.

Pour conclure, il s’agit d’un article qui ne fera pas l’unanimité. Mais une chose est certaine : Il en faut du courage à ces joueuses et joueurs français pour se confronter à l’élite du padel mondial. Alors bravo à eux et essayons de rendre plus attractif nos épreuves élites pour les faire venir en France le plus possible.

Sur le même sujet:

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l'intermédiaire de ses nombreux tutos padel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X
Lire les articles précédents :
La Babolat Jet Premura : Un chausson ?

La chaussure Babolat Jet Premura est un chausson pour les joueurs de padel. Nous ne parlons pas d´une chaussure de tennis adaptée au padel mais bien d´un produit 100% padel....

WPT Logrono: On prend les mêmes et on recommence !

Les finales dames et messieurs  de l'Open Logrono - World Padel Tour ont été été les finales identiques au Master de Marbella... et les résultats sont similaires également. 2 finales...

De la revanche dans l’air au WPT de Logrono

Les finales du WPT de Logrono seront strictement identiques à celles du Master de Marbella.  Chez les femmes, Alejandra Salazar et Ariana Sanchez essayeront cette fois-ci de prendre le dessus...

Fermer