Tomber sur un français, c’est avoir un mauvais tableau sur le circuit professionnel de padel.  Jérémy Scatena, 118e joueur mondial sera associé dès le prochain tournoi au Master de Madrid début septembre à l’espagnol Adrián Mercadal Berenguer, actuel 94e joueur mondial.

Une chance, mais aussi de la pression pour le joueur français qui voit une opportunité unique se présenter à lui pour “essayer de faire quelque chose de grand“. La paire se laisse 3 à 4 épreuves du World Padel Tour pour se tester et voir pour la suite de la saison. Interview.

 Tu vas jouer avec qui pour les prochaines étapes du WPT ?

Je vais jouer les 3 prochains tournois du World Padel Tour ainsi que le Challenger de Paris avec Adrian Mercadal.

Adrien Mercadel, l’habitué des previas…

Effectivement, c’est un joueur du top 100 mondial. Il n’a  même pas  30 ans ! Dans le padel, c’est encore jeune. Et il connaît déjà les previas. Et même plutôt bien. Pour moi, c’est une chance de pouvoir jouer avec un joueur qui peut m’apporter cette expérience.

 

Pourquoi penses tu qu’avec lui, vous pouvez aller loin ?

C’est un droitier très fort à la volée, un gros smash, qui défend bien. Adrien connaît bien le palier que je souhaite passer pour cette deuxième partie de l’année. Il a fait une première partie de saison mitigée avec son partenaire, Marc Quílez Palleja (ndlr. qui devrait jouer  avec Borja Yribarren Abecia, 68e joueur mondial)

Du coup, plus de pression que d’habitude ?

J’aime la pression et avoir un joueur de ce standing avec moi, c’est un énorme plus. C’est la pression positive. Je suis en train de préparer cette seconde partie de saison. Et  elle débute déjà très bien.

Cette seconde saison va être déterminante pour la suite de ma carrière.

Avec Johan Bergeron, on vous voyait déjà faire des choses ensemble…

Avec Jo, il s’est vraiment passé quelque chose à Mijas.

On a joué pendant 6/7 jeux peut-être le meilleur padel de notre vie,

On a une balle de match pour battre deux top100 6/2 6/1 et au final on les bat 6/2 6/4.

Cette expérience nous a donné envie de rejouer ensemble donc on fera deux challenger en septembre, Lugo et San Javier.

On a un jeu assez complémentaire, c’est pour moi avec Benjamin Tison les deux joueurs qui vont compter dans les années à venir. C’est une chance pour moi ils jouent tous les deux à droites(rires) .

Scatena / Bergeron : Ensemble aux 2 Challenger du WPT

Et Mark Bernils ? Que se passe t-il ?

Mark Bernils a un talent fou mais ses objectifs sont trop éloignés des miens.

Pendant le WPT de Mijas, il était à Ibiza. C’est cool, mais c’est pas compatible avec le fait de rentrer dans le top 100 et devenir un grand joueur de Padel. Après je crois que j’ai bien fait de le choisir car c’est aussi en grande partie grâce à lui , si aujourd’hui j’ai l’opportunité de jouer avec un joueur comme Mercadal.

Plus que jamais, objectif top 100 ?

La deuxième moitié de la saison commence, et mon objectif est simple : Rentrer dans le top 100.

Je suis avec le partenaire que je rêvais d’avoir, et jusqu’à maintenant c’était assez facile mentalement car je jouais la plupart des matchs  en perf, là je vais jouer contre des adversaires moins forts sur le papier jusqu’en previa (on sera tête de série).

Il faudra gérer cette pression, c’est l’unique chose qui me reste à faire pour rentrer dans le top 100.

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.