InternationaleFil de l'actuFIPA la uneACTUALITÉS

EPA et FIP : Tout pour FAIRE ensemble !

Le Championnat d’Europe Padel vit des jours compliqués : La Fédération internationale Padel a attribué les championnats d’Europe à Rome du 3 au 9 novembre. L’association Européenne de Padel   annonçait également ses Championnats d’Europe de padel  au Portugal aux mêmes dates. 

Depuis, il y a beaucoup d’incompréhensions. Chez les fans, joueurs et clubs de padel. Les nations ne savent pas forcément comment se comporter face à ce dilemme. Le padel ne sort pas grandi de cette malheureuse opposition entre l’EPA et la FIP.

Et pourtant l’EPA et la FIP ont bien plus de points communs que de différences.

Essayons d’y voir plus clair.

La FIP et l’EPA : Qui sont les acteurs ?

La Fédération Internationale de Padel est présidée depuis le début de l’année par Luigi Carraro. Il est italien. Et il a réussi avec son équipe à unifier le classement mondial (World Padel Tour et FIP). La FIP a lancé le FIP Tour en divisant les différentes épreuves de padel par catégorie. Par ailleurs, la FIP travaille activement à intégrer le padel au sein de la famille olympique. Depuis le début de l’année, la FIP a donc remporté quelques belles batailles.

Et le travail est loin d’être terminé, ce n’est qu’un début avec beaucoup d’ambitions et de projets.

nous explique Luigi Carraro.

Fédérations Internationale de Padel : Statuts et informations

L’Association Européenne de Padel (EPA) s’est créée en début d’année. Philippe Cerfont est le président de l’EPA. Il est belge. Si l’EPA s’est mise en place petit à petit fin 2018, l’EPA rentre dans le grand bain européen en janvier 2019.

L’EPA devait travailler “sous l’égide de la FIP“. Philippe Cerfon nous l’avait en effet expliqué :

Dans le Foot, il y a la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) et L’UEFA (Union of European Football Associations), l’instance qui regroupe les fédérations européennes de foot.

Pourquoi le padel devrait fonctionner autrement ?

L’ EPA a notamment mis en place l’EuroAmerica Padel Cup. Et prépare actuellement d’autres manifestations. Elle rassemble l’ensemble des nations européennes de padel, sauf l’Italie et la France pour l’instant.

Pourquoi ça coince ?

Difficile de répondre. Car à notre sens, les deux organismes sont compétents. Et les deux entités ont montré de belles choses pour développer le padel. Regrouper les forces pour parler d’une seule voix, nous paraît à notre sens et peut-être naïvement la meilleure option.

Revenons cependant sur les faits.

Au mondial de padel au Paraguay, Luigi Carraro, devient officiellement le futur président de la FIP (Prise de fonction le 1er janvier 2019).

Luigi Carraro : Le nouveau président de la FIP

A l’époque, on estimait peut-être que les chances de voir Ricardo da Silva Oliveira, le  Président de la Fédération Portugaise, à la tête de la FIP plus probable. Le Portugal avait été particulièrement actif sur ces dernières années en ayant organisé avec succès les derniers championnats d’Europe de Padel et le mondial de padel. Il s’agit d’une grande nation de padel avec de plus en plus de joueurs, de clubs et au passage des joueurs portugais qui s’illustrent au World Padel Tour, le circuit professionnel de padel.

Enfin, Daniel Patty, l’ancien président de la FIP, était lui aussi italien. On pouvait donc estimer, nous les premiers, qu’un autre italien à la tête de la FIP était moins probable qu’un portugais par exemple.

Mais, le monde du padel s’est trompé comme ça peut lui arriver. Ricardo da Silva Oliveira n’obtiendra pas le poste de président de la FIP. Les votes ont parlé : En novembre 2018, le candidat Luigi Carraro, qu’on n’avait pas forcément vu venir saura trouver des alliés pour devenir le nouveau Président de la FIP.  Il  l’emporte 78 voix à 57.  On sait que la France soutenait la candidature de l’Italie. Normal  au vu des liens historiques entre ces deux nations .

L’EPA, le fruit d’une vengeance ?

Cette défaite pour le portugais signe t-elle le début de l’aventure de l’EPA ? Est-ce que l’EPA est le fruit d’une vengeance ?

On ne le pense pas. Pour plusieurs raisons.

D’abord, l’idée de l’EPA a germé dès le mois de mai 2018. La construction de l’EPA n’est donc pas forcément une réaction liée à la défaite du portugais.

Ensuite, l’EPA rassemble 18 nations. Si c’était une véritable réaction à l’élection de Luigi Carrero, nous savons que des pays proches de la FIP n’auraient pas apporté leur soutien à l’EPA.

Comme par exemple la Fédération belge, dont son président est Alexandre Pavy, membre du board de la FIP. Plus globalement, les liens entre l’EPA et la FIP sont très nombreux avec au centre les nations du padel prêtes à suivre l’EPA et la FIP.

Si le président portugais a montré de belles choses depuis des années dans le milieu du padel, il faut saluer également le travail réalisé par la FIP et son président. N’est-il donc pas possible de se rassembler ?

Des maladresses ?

Il y a eu certainement des maladresses (recherchées ou non…) dans les deux camps.

Par exemple, le Portugal et l’Espagne ne participeront pas à l’assemble extraordinaire tenue à Sao Paulo le jeudi 21 mars dernier pour l’élection du board de la FIP.  Nous avions noté à l’époque l’absence de l’Espagne et du Portugal…

Aujourd’hui, peut-être que cette absence était en réalité voulue. Mais la question que l’on s’est posé à l’époque aussi : Pourquoi faire une élection un jeudi à Sao Paulo (Brésil) ? Pourquoi ne pas avoir mis en place un système de vote électronique ou tout simplement un système de délégation, comme ça peut se faire ? Peut-être que la FIP a été maladroite également sur ce point là.

Ces maladresses, si on estime qu’elles en sont, semblent dérisoires par rapport à l’image que l’on est en train de montrer.

Car on a la sensation que la majorité préfèrerait une association entre la FIP et l’EPA.

L’EPA reconnue par de nombreuses nations, suffisant ?

Ce qui fait la force de l’EPA, c’est qu’elle est aujourd’hui soutenue par de nombreux pays européens à commencer par la plus grande nation du padel mondial : L’Espagne. Elle reconnaît la FIP, notamment dans l’organisation des mondiaux de padel, comme elle reconnaît l’EPA pour organiser les championnats d’Europe de Padel. Rappelons que c’est Padel Wall, notre confrère portugais qui obtiendra cette information importante.

L’EPA avait déjà dit plusieurs fois qu’elle travaillerait sous l’égide de la FIP. En mars dernier, les deux institutions semblaient relier et prêtes à travailler ensemble. A cette époque d’ailleurs, l’EPA et la FIP devaient collaborer  ensemble dans le cadre d’un championnat d’Europe de padel commun à Rome.

Philippe Cerfont : “L’EPA, Une avancée pour le padel européen”

Pourtant quelques semaines plus tard, c’est la rupture.

Il est vrai que l’EPA doit reconnaître les statuts de la FIP et patienter 3 ans avant de pouvoir être l’organe officiel européen… Devant nos confrères de Padel Spain, Luigi Carraro semblait prêt à accepter une négociation sur la partie réglementaire de la FIP.  “Le soucis, c’est qu’il y a des membres dans la FIP, et je dois protéger les intérêts de tout le monde, dont d’ailleurs ceux du Portugal et de l’Espagne“. Nœud gordien ? A y voir de plus près, on sent que les organes peuvent néanmoins s’entendre.

Ne peut-on pas modifier ou adapter certains points du règlement si l’ensemble des nations européennes sont prêtes à créer cette passerelle entre les deux institutions ?

Une assemblée extraordinaire entre l’ensemble des nations européennes pour débloquer la situation, est-ce envisageable ? Octobre semble la date toute trouvée.

Peut-être que non, car novembre c’est demain. Et le temps nous est compté.

EPA et FIP : UNIES, possible ?

La FIP et l’EPA ont les mêmes objectifs : Développer le padel.

Que ce soit à la FIP ou à l’EPA, on ne peut pas à priori dire qu’il n’y a que des gens incompétents. C’est faux. Nous pouvons objectivement vous dire que ces deux institutions se composent de gens compétents qui veulent vraiment développer notre sport.

Est-ce qu’il s’agit plus de problèmes de personnes ? Quelle pierre bloque ce rapprochement qui nous paraît, à notre sens, le plus judicieux ?

On  veut croire encore qu’il y ait une alternative à tout ça et nous éviter cette honte de voir 2 championnats d’Europe de padel la même année. Maintenant, on ne va pas vous le cacher, à moins de 3 mois des événements, ça paraît très compliqué à moins que l’EPA et la FIP s’unissent au plus vite sur un projet commun.

Car, ne l’oublions pas, le padel est aujourd’hui devenu sur tous les continents un sport que l’on scrute, parfois de très près…  Le Comité International Olympique (CIO) ne  verrait certainement  pas d’un bon oeil cette confrontation et ce double championnat d’Europe de Padel… Et les fans non plus.

L’image du padel et son avenir sont en jeu. Alors oui, on croit au rapprochement entre la FIP et l’EPA.

Sur le même sujet:

Tags

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
X
X
Lire les articles précédents :
Tests à l´usure de votre future pala

Construire une raquette de padel n´est pas une chose simple. Aujourd´hui plus de 300 marques de palas sont présentes sur le marché mondial. Il existe plusieurs organisations qui se mettent...

StarVie Zeta 2 : Le top pour les joueurs intermédiaires

StarVie propose pour tous les niveaux de jeu, des palas fabriquées de façon artisanale, faisant l´objet d´un suivi rigoureux. Cette rigueur dans la construction et dans le choix des matériels...

Les shorts Justten en promo

Plus que quelques jours pour profiter de super promos Justten. La marque à la tête de mort ne produit pas que des palas, mais aussi du textile. De belles offres...

Fermer